Mystery T2, le super-héros part en guerre

Un journaliste qui rédige la météo d’un quotidien à Chicago, sa consœur à lunettes qui rêve de scoops, la guerre qui se profile à l’horizon et un certain Adolf qui délire en Europe, Ced et Stivo ont mis tout leur humour et leurs talents dans Mystery. Comics-cartoon, ce joyeux délire a un ton et une saveur inhabituelle. On est séduit par le trait puis par l’histoire. Mystery, un super-héros qui cherche sa voie, et trouve avec ce tome 2 qui confirme son succès le chemin d’un public large et de tout âge.

MysteryIl a des états d’âme, Mystery. Doit-il aller se battre en Europe ou continuer à sauver le bon peuple de sa ville de Chicago ? Comme des anomalies temporelles se sont abattues sur la ville, il a en 1939 un ordinateur des années 2000. Donc il sait ce qui va se passer pendant la seconde guerre mondiale. Le FBI et son patron, le démoniaque Hoover, aimerait bien qu’il les rejoigne pour mettre une volée aux troupes allemandes. Howard Hugues, hypocondriaque et obsédé par les microbes, est de la fête avec son robot volant. Mystery va accepter de tester les armes US mais on s’aperçoit bien vite que le secret de la force de Mystery est à base d’hémoglobine. Margot Muffin veille sur lui et se découvre des talents de super woman.

Un mélange savoureux de Captain America, Superman, Mystery est une parodie très sympathique, ouverte et drôle. L’album s’articule en fascicules qui ont tous une Une. Un méchant patriote frustré va donner du fil à retordre à Mystery sous l’œil du tortueux Hoover aux goûts curieux. Des surprises, des retournements de situation, Ced a plein d’idées et sait les mettre en œuvre. On revient sur le dessin de Stivo qui est vraiment parfait pour le sujet, nerveux, enlevé et dynamique, très cartoon.

Mystery, T2 la relève, Makaka, 17 €