Capitalistes extraordinaires et Démocratie, une belle mise en perspective

Un rôle éducatif, la BD a déjà montré toute l’étendue de son pouvoir en la matière en particulier grâce à des séries historiques. Après les grands noms de l’économie voici la Ligue des Capitalistes extraordinaires de Vincent Caut et Benoist Simmat, journaliste spécialisé. On les retrouve tous, de Steve Jobs à Bernard Arnault ou Serge Dassault. Du lourds, très lourd. Et pour avoir un petit contre-poids face à ces milliards d’euros ou de dollars, il faut s’imprégner sans faute de Démocratie, celle d’Athènes au VIe siècle avant J.C., un ouvrage coloré et intelligent.

La Ligue des capitalistes extraordinairesDes capitalistes il y en a eu, il y en a et il y en aura. N’en déplaise à Lénine et à Mélanchon. Et puis après eux le déluge. On attaque au XVIIIe siècle avec la machine à vapeur et la révolution industrielle. Révolution ou pas (la vraie celle de 89), la course au pouvoir et à l’argent est lancée avec tout ce qu’elle apportera de progrès mais aussi de gestion aride des gens qu’elle emploie. Au hasard, Vanderbilt et le chemin de fer aux USA, un dur, un méchant ou Gustave Eiffel, celui de la tour, dont la marque dure encore. Restons français avec Coco Chanel, Louis Renault, et passons à Bill Gates, Xavier Niel. Ils ont tous droit à un portrait, une anecdote qui tue, une planche dessinée par Caut. On apprend beaucoup, on découvre, on aime ou pas mais ils sont incontournables. Et à la fin de l’ouvrage il y a un lexique qui vous dira tout sur business angel, une holding ou une OPA. Vous deviendrez incollables sur ces tycoons qui font et défont le monde sans états d’âme.

La Ligue des capitalistes extraordinaires, De André Citroën à Steve Jobs, les grands entrepreneurs en BD, Dargaud, 14,99 €

 DémocratieAvec Démocratie on la joue plus soft. Comment est née cette fameuse démocratie, maître mot d’un système devenu modèle et rêve pour ceux qui vivent sous la botte. Retour à Athènes où elle a été inventée. On découvre les tyrans et Léandre revient sur son enfance quand il est allé voir l’oracle de Delphes. Athéna va lui parler, déesse de la sagesse mais pas toujours très sympa. En s’appuyant sur les grands moments qui ont marqué les guerres antiques, Alecos Papadatos, Annie Di Donna et Abraham Kawa trace une BD qui apprend et se lit comme un roman d’aventures. Un dossier de commentaires conclue l’ouvrage et donne repères ou explications nécessaires.

Démocratie, La Librairie Vuibert, 19,90 €