La Ligue des Économistes extraordinaires, faut pas rêver

L’économie est-elle une science et, qui plus est, exacte ? Faut pas rêver. Avec La Ligue des économistes extraordinaires, Benoist Simmat et Vincent Caut au dessin s’offrent un tour d’horizon des incontournables de l’histoire de l’économie. Y en a pour tous les goûts et on découvre en rigolant (jaune) qu’ils n’ont pas toujours vu juste ces grands esprits. Ou que cela n’a pas duré.

La Ligue des Économistes extraordinairesUne trentaine de pointures sont passées au crible par Benoist Simmat journaliste économique et politique, mieux encore viticole. Une petite fiche technique, la description de la théorie, le pour et le contre joliment intitulé thèse, antithèse, foutaise, de Marx à l’inénarrable Keynes, on redécouvre, on apprend, on est stupéfié et on se dit qu’on n’est pas sorti de l’auberge.

Avec une jolie plume, alerte et chargée de quelques gouttes d’un vitriol millésimé, Simmat fait tomber les statues de commandeur, brise les mythes, sait être clair et objectif. Et l’économie dans tout cela ? Retour sur image du XVIIIe au XXIe siècle avec une galerie de noms derrière se cachent parfois des cas douteux, un brin jobard, portés aux nues puis jetés aux orties. Un exemple ? Joseph Schumpeter qui considérait que les crises étaient une cure de jouvence pour l’économie. Il avait raison. L’économie est une pyramide sur une base solide renforcée par les étages qui s’effondrent. Donc pas de panique. Depuis que la crise pourfend notre doux pays, en réalité elle le consolide. Heureux, non ?

On lit ces portraits comme du Maupassant. On ne sait jamais quelle sera la chute, ce qui en économie est la moindre des choses. Beaucoup d’humour, des planches iconoclastes de Caut au dessin clair et légèrement caricatural. Un petit bonheur que l’on devrait imposer à tous les élèves d’HEC et aux énarques qui nous gouvernent si mal et si imbus de leurs personnes.

La Ligue des Économistes extraordinaires, Dargaud, 14,99 €

La Ligue des Économistes extraordinaires