La Ligue des chats (contre l’humain écolo) et tous les autres

Si on part du principe de base qu’un chat est chez lui chez vous, qu’il est votre bienfaiteur et vous son esclave, que sa vie durant il vous fera faire les pieds au mur, alors vous avez tout compris. Il suffit d’en avoir eu ou d’en avoir un. Le plus souvent on récidive malgré tout. On les aime ces tyrans. Et ce merveilleux album petit format mais grand destin, La Ligue des chats de Bénédicte Moret, (Ze journal de la famille presque zéro déchet) va vous apporter des explications loin d’être saugrenues sur les velléités dominatrices de la gent féline. Et pas que pour les écolos, car franchement, le chat, écolo ou pas ce qui compte, c’est lui avant tout. Humour en chat majeur, ou mineur stressé, Michel et Pascal, duo improbable mais redoutable, va se faire les griffes au fil des pages de ce manuel de survie aux fines moustaches.

La Ligue des chats contre l’humain écolo

Manger, un chat c’est sa vie. Il est intraitable côté bouffe. Surtout quand son maître, enfin l’humain qui le sert, à autre chose à faire. Pascal chat intello sait qu’un humain ça se surprend. Michel, le chat dodu c’est le gentil style Starsky et Hutch. Pascal c’est la teigne, un vicieux qui montre ses fesses pour faire croire qu’il est propre, qu’il n’a pas flanqué tout le contenu de sa litière dehors, un classique, à coups de pattes. Il y aussi la balade sur le clavier de l’ordi. Si, ça existe. Elle n’a rien inventé la Bénédicte. Le chat est un intuitif et quand il comprend que la famille qu’il a eu le malheur d’héberger chez lui vire écolo, il redoute le pire. Zéro déchet, et puis quoi encore. D’autant que Michel fait une razzia de croquettes bio et vlan, régurgite le tout sur le canapé du salon, là où le soir il vient se faire gratter la tête. Cela le détend.

La Ligue des chats contre l’humain écolo

Et il y en a des pages de ces aventures de chat malins, revendicatifs, révolutionnaires dont le ronronnement est l’arme imparable. Mais pas prêt à accepter une litière qui se transforme en compost. La ligue des chats extraordinaires, Pascal il y croit, c’est un vrai chat, un pur et dur mais ses troupes ne sont pas d’élite. On se régale, on rit en fait de soi, de nous. Le chat gagne toujours. Échec et chat.

La Ligue des chats contre l’humain écolo, Le Lombard, 5,99 €

4/5 - (4 votes)