La Gendarmerie T2, de la Restauration à la Belle Époque

Voici le tome 2 de l’Histoire de la gendarmerie en BD, signée par deux officiers de ce corps ancré dans l’Histoire de France et dans le quotidien de notre pays. François Cathala et Benoît Haberbusch sont au scénario. Guillaume Berteloot au dessin soigne ses cases avec une précision de chaque détail. Ce tome 2 s’arrête juste avant la guerre de 14.

La GendarmerieFini l’Empire et l’épopée tragique napoléonienne. La royauté pointe le bout de sa fleur de lys et comme dans toute époque troublée personne n’échappe aux changements politiques. La Gendarmerie sous la Restauration devient royale, les uniformes changent eux aussi. La Corse commence ses soubresauts épisodiques et les gendarmes ne sont pas épargnés. Tout en restant des indispensables pourvoyeurs d’information par leur maillage du terrain. Charles X s’en va. Louis Philippe succède, les gendarmes portent moustache. Cette image dure encore dans l’imaginaire des Français. Vive la République et la Garde Républicaine. Bienvenue au Second Empire qui capitule à Sedan. 1871, la Commune et le retour définitif de la République, autant d’étapes difficiles, violentes et marquantes pour la Gendarmerie qui les affrontera toutes avec honneur. Le Gendarmes feront aussi la guerre à Sébastopol et au Mexique avec la Légion, sur le front en 1870. A la fin du XIXe siècles les gendarmes maintiennent l’ordre. En 1907 l’armée se mutine à Béziers pendant la crise viticole. On traque la bande à Bonnot en 1912 et les gendarmes ont des vélos. En 1913, la gendarmerie départementale a son drapeau, un an avant le début de la grande guerre.

Un luxe de détails à chaque case. Les évènements s’enchaînent avec en toile de fond l’Histoire de France. La Gendarmerie y est toujours intimement liée. Superbe travail graphique du dessinateur, très pointue et authentique. On apprend beaucoup cette fois encore avec tome 2.

La Gendarmerie, Tome 2, De la Restauration à la Belle Époque, Éditions du Triomphe, 14,70 €