De Crécy, ce lion en cage qui s’expose en novembre chez Barbier & Mathon

Après Enki Bilal, c’est Nicolas de Crécy qui sera chez Barbier & Mathon pour l’exposition Carnets d’été du 9 novembre 2018 au 5 janvier 2019. Le vernissage a lieu le 7 novembre 2018 à partir de 19 h mais on y reviendra. Deux évènement consécutifs d’importance pour la galerie parisienne qui ouvre ses portes à deux grands talents, certes différents mais à la forte puissance créatrice, et incontournables.

Carnets d'étéL’espace principal de la galerie sera consacrée à l’exposition sur le troisième volume de 500 dessins, éditée par Barbier & Mathon. Le second espace accueillera les œuvres originales issues de l’ouvrage Les Amours d’un fantôme en temps de guerre (Albin Michel). « L’existence d’un artiste […] peut se rapprocher par bien des aspects de celle d’un lion en cage. C’est pourquoi il est salutaire de faire sortir le fauve de sa tanière dès que l’occasion se présente […] Le but de cette promenade : prolonger l’exercice du dessin en le confrontant au principe de réalité, sortir du monde imaginaire confortable et rassurant que l’artiste s’est construit et dans lequel il se repaît, mais peut aussi, par routine, se morfondre. Les techniques sont directes et rapides : mine de plomb rehaussée d’aquarelle, stylo, un peu de plume quand j’ai le courage de transporter de l’encre, et pour les croquis les plus récents, ce stylo magique japonais acheté à Tokyo avec la joie fébrile d’un enfant recevant un jouet ; un stylo-plume effilé, élégant, à l’encre noire résistante à l’eau et permettant finesse, nervosité et rythme du trait. » Extrait d’un texte signé par Nicolas de Crécy et publié dans le tome III de 500 dessins. Une vision à la fois pertinente et réaliste de l’artiste par lui-même.

Une exposition qui est un rendez-vous avec un auteur au dessin très maîtrisé mais à la forte puissance évocatrice. On rêve avec De Crécy dont les histoires sont ironiques souvent, drôles ou dramatiques.

À l’occasion de l’exposition, la galerie publie le troisième volume de 500 dessins, tiré à 1500 exemplaires ainsi que 75 exemplaires numérotés et accompagnés d’une gravure originale numérotée et signée par l’artiste. Ces derniers constituent le tirage de tête de cette édition.

500 dessins, volume III, 252 pages Format 18 x 23 cm, Éditions Barbier & Mathon. Parution novembre 2018
Les amours d’un fantôme en temps de guerre 216 pages Format 17 x 23,5 cm, Éditions Albin Michel Jeunesse, 23,90 €. Parution septembre 2018

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*