Les Supères Dad Squad, pas doués les paternels

Et si les Super-héros étaient aussi des pères presque comme les autres ? Ils se flanquent des tartes à longueur de journée mais oublient leur enfants à la crèche. C’est la grande découverte qu’ont fait Jorge Bernstein (Star Fixion) et Thibaut Soulcié. Ils en dévoilent tous les tours et détours dans Les Supères Dad Squad, joyeux délire mais après tout peut-être vrai, un album rigolo en diable, moment de détente décalé qui fait du bien, sans prise de tête, bourré de gags et à l’humour vainqueur.

Les Supères

Batman étrangle le Joker, une habitude mais il en a oublié l’heure fatidique, celle où il doit amener sa gamine à la crèche. Le Joker lui doit accompagner son fils en sortie scolaire. Pause café, on se claque la bise. On cale un rendez-vous pour poursuivre les baffes. Et voilà, les super-héros sont des parents pas très doués mais ne peuvent échapper à leurs devoirs. C’est comme Hulk qui se transforme pour aider l’équipe de foot de son gamin. Il casse tout mais marque un but et se fait virer du terrain. A l’apéro, ils rejoignent Spiderman que Batman ramène bourré sur le siège auto de sa Batmobile fourgonnette. On s’adapte. Enfin il y a Batwoman qui semble bien être la mère des enfants de Batman. Encore que.

Dad Squad

Faire les courses avec les mômes, pour Superman, du délire. Des cours de généalogie avec les copains super-héros, un supermarché où le mal règne, Jorge Bernstein laisse aller ses pulsions, ses instincts saugrenus. Tout se mélange. Aux héros d’organiser la kermesse de fin d’année. D’ici que les gosses renient leurs parents. Dessin très actu ,mais c’est normal avec Soulcié qui a beaucoup travaillé le sujet.

Les Supères, Tome 1, Dad Squad, Fluide Glacial, 10,95 €

Dad Squad