Bastien Vivès avec Héritages du 12 avril au 11 mai 2024 s’expose à Bruxelles

Le Point a fait paraître dernièrement une interview très complète de Bastien Vivès qu’il faut absolument lire. Il y est revenu sur Angoulême, son exposition annulée. On en a dit que le FIBD a joué la carte de la prudence si ce n’est celle de la liberté d’expression alors que rien dans l’exposition ne semblait prêter à confusion. Une affaire qui s’inscrivait tristement dans l’air du temps toujours actuel. Voilà pourquoi on est particulièrement heureux que Bastien Vivès, un des plus grands talents du 9e Art, s’expose à nouveau mais ce sera à Bruxelles chez Huberty Breyne, pas à Paris. Un hasard ? Pas sûr. Héritages, nom de l’exposition, se tiendra du 12 avril au 11 mai 2024. Le vernissage a lieu le jeudi 11 avril 2024, de 18h00 à 21h00 en présence de l’artiste.

Héritages

La galerie Huberty & Breyne à Bruxelles propose la toute première exposition belge de Bastien Vivès, Héritages. Comme le dit la galerie dans son communiqué et auquel on adhère, c’est un auteur tout autant adulé que critiqué. Bastien Vivès a connu une année particulièrement tumultueuse induite par l’annulation de son exposition au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2023, pour cause de polémique. Avec cette exposition en Belgique, Vivès revient avec une sélection de plus de 70 illustrations à l’aquarelle, dont une majorité de nouvelles productions. L’exposition révèle non seulement l’impact de ces événements sur l’imaginaire de l’auteur mais aussi, sa technique et son talent.

Héritages

Héritages… Ceux de Bastien Vivès. Ceux d’un lecteur assidu de bandes dessinées classiques comme Boule et Bill, Gotlib, Tintin, Astérix, Les Schtroumpfs. (On est bluffé, Vivès que l’on connait depuis ses débuts est un incontournable, NDLR). L’exposition révèle une analyse fine et pointue de son univers allant essentiellement puiser dans le monde du 9e art, mais également celui du cinéma et des séries télévisées de son enfance (The Muppet Show, etc.). Bastien Vivès y affirme aussi bien là d’où il vient que là où il se trouve aujourd’hui. Pour Vivès, cette exposition est aussi l’occasion de dévoiler l’impact que les récentes polémiques ont eu sur son travail et sa personne. Toujours par le biais des composantes qui le caractérisent ; le rire et l’absurde, bien que l’on ne puisse le résumer à cela.

Héritages

Il déroute les attentes, refuse d’adhérer au sérieux du monde, revendique le droit au laisser-aller, crée le décalage constant. Il s’accorde le droit de jouer avec la contrainte, de se libérer de la lourdeur du quotidien, d’en faire apparaître son mécanisme de manière consciente ou non. Pour autant, on ne pourrait réduire son travail au seul champ humoristique. On y trouve, sous-jacent, un sérieux incontestable. Il crée des images qui interpellent, parfois clivantes, paradoxales, ambiguës. Happé par ses propos, on en oublierait la technique, alors même que pour quelqu’un dont on connaissait depuis des années le travail numérique, comme celui en noir et blanc, il prouve avec cette exposition une maîtrise éclatante de l’aquarelle. A voir absolument si on passe par Bruxelles et en espérant que Héritages sera aussi un jour à Paris.

Galerie Huberty & Bryne Bruxelles Châtelain
33 Place du Châtelain, 1050 Bruxelles, Belgique

Héritages

3.3/5 - (3 votes)