Karolus Magnus, toujours les ambitions espagnoles

Encore ce bon Charlemagne avec ses velléités d’invasion espagnole. On a déjà eu une première version il y a peu avec Ronceveaux et Roland. Sans oublier Charlemagne, un empereur bâtisseur et européen chez Glénat. Donc c’est une histoire qui marche et ce Karolus Magnus signé par Jean-Claude Bartoll et Eon tient bien la distance même si c’est rugueux côté ambiance. On est encore chez les Vascons (les Basques) dans les Pyrénées et on y massacre joyeusement les locaux. Mais des émissaires arabes vont troubler le jeu et mettre Charlemagne dans une situation difficile. Une saga épique sur fond de grande histoire très colorée et mouvementée.

Karolus Magnus

L’héritier du duché vascon est prisonnier de Charlemagne. Artza D’Ossau est sorti du monastère où il était relégué et doit être condamné à mort. Mais arrive à la cour le wali de Saragosse, Souleyman, sur son éléphant venu d’Espagne. Des gouverneurs sarrasins sont prêts à rallier Charlemagne pour échapper à Omeyyade qui s’est proclamé émir de Cordoue. Ce qui n’enchante pas la reine ni Brunhilde qui sont très proches et qui craignent un piège. Ni Artza qui comprend que les Basques vont être pris entre Francs et Sarrasins. Roland serait prêt à partir à la conquête du sud de l’Espagne après avoir vaincu les Bretons. Souleyman a plus d’un tour dans son sac et sa demande d’alliance est en fait motivée par le Calife de Bagdad qui veut régner sur tout le monde arabe.

L'otage Vascon

C’est le jeune basque Artza qui va être le joker de la partie mais personne ne sait encore si il est vivant. Le pape s’en mêle et va coller à Charlemagne un espion. Quelques pillages et tout se met en place pour faire un grand spectacle hyper-réaliste assez poussé. Des traîtres, des femmes dont Brunhilde efficace personnage clé, des conflits, des rebondissements, le tout se laisse lire. A voir ce que donnera la suite. On n’est pas vraiment dans cape et épée traditionnel.

Karolus Magnus, L’empereur de barbares, Tome 1, L’otage Vascon, Soleil, 14,50 €

L'empereur de barbares