Un Cow-boy dans le coton, Lucky Luke face à l’esclavage

C’est une histoire peu banale que ce Cow-boy dans le coton qu’a écrite Jul pour le héros qui tire plus vite que son ombre. Pour la première fois de son histoire, Lucky Luke va être confronté à l’esclavage, au racisme ordinaire du Sud profond. Il est accompagné par une figure authentique du Old West, le marshall noir Bass Reeves, au petit look qui pourrait presque rappeler un certain Lee Van Cleef dans Chasseur de primes. Achdé et Jul ont mis en place un récit mine de rien qui, c’est le hasard, s’inscrit dans l’actualité américaine, tout en étant en rien un exemple du politiquement correct actuel. Pas le style de Jul. C’est aussi un témoignage émouvant de la présence francophone en Louisiane en sachant que ce qu’on appelait de ce nom s’étendait du Canada à La Nouvelle Orléans au moment de sa vente aux Américains par Napoléon. Le Klan, les champs de coton, les lynchages, Lucky Luke plonge dans un monde sans pitié dont il n’a pas l’habitude et pour cause.

Il aurait bien fait une pause Luke quand débarque au saloon les Dalton prisonniers du Marshall noir Bass Reeves. Une vieille connaissance amicale de Luke. Un notaire aussi arrive porteur d’un message. Le cow-boy a hérité d’une plantation et de ses esclaves en Louisiane. Luke est riche d’or blanc, le coton, dans une région où esclavage et ségrégation continuent à régner après la guerre de Sécession. On croise deux gamins, Tom Sawyer et Huckleberry Finn futurs héros de Mark Twain. Les Dalton s’évadent une fois de plus, par la lecture, et Luke arrive à Pink Water, sa plantation, où l’accueille Socrate qui lui apprend que plusieurs noirs ont été tués sans raison dans la Paroisse. Mais il y a Angela (Davis peut-être ?) l’institutrice de la communauté noire qui prône la liberté et l’égalité pour tous.

Un Cow-boy dans le coton

On se doute bien que Luke va remettre les pendules à l’heure, que son Colt va tonner et que QQ, planteur raciste du Klan, va prendre une fessée. Il y aussi les Acadiens qui, entendu et vu dans un mémorable Fais-dodo il y a pal mas d’années, parlent un français d’une rare richesse et ont été oubliés, méprisés par le gouvernement US depuis bien longtemps. Cela ne va pas être simple pour Luke qui est un Blanc et donc suspect. Heureusement que les Dalton sont là pour veiller au grain et défier la tribu des Turlututu chapeaux pointus. Avec en prime un ouragan mais ça c’est un peu triste quand on connu à maintes reprise La Nouvelle Orléans, les plus belles plantations de Louisiane avant Katrina. Un album où l’humour et le réalisme s’équilibrent dans le contexte d’une actualité brûlante sur un sujet difficile à maîtriser mais Jul a du talent à revendre et une grande sensibilité. Le duo qu’il forme avec Achdé a bien trouvé ses repères.

Les Aventures de Lucky Luke d’après Morris, Tome 9, Un Cow-boy dans le coton, Lucky Comics, 10,95 €