West Fantasy, une balade diabolique à souhait

On se laisse agréablement surprendre avec ce West Fantasy qui inaugure une nouvelle série chez la toute récente maison d’édition Oxymore. A priori du classique, enfin presque. Le nain, le chasseur de primes et le croque-mort sont censés faire route ensemble sur fond de cadavres à emballer et d’or qui remplit la cave d’un brave type de petite taille qui a cependant un marteau qui écrase ferme les enquiquineurs. Jean-Luc Istin (Terres d’Ogon) au scénario, Bertrand Benoit au dessin et Nanjan aux couleurs ont pris la piste du vieil Ouest dans un cocktail savoureux de fantasy, fantastique sanglant et western le tout très épicé et décalé. Va y avoir des dégâts et pas que collatéraux dans cette balade diabolique sur un trait réaliste efficace.

Le Nain, le Chasseur de prime & le Croque-mortLady Kätlin Sorrow ouvre le bal à Foxtown. Un des incontournables du coin c’est le croque-mort au teint verdâtre, Schiinkel Ac’Nite dont les macchabées sont le gagne pain.Il a passé un deal avec la lady qui dégomme tous les types rois du Colt en duel. Reste plus qu’à faire payer le cercueil. Sauf qu’elle tombe sur un os la lady en forme de balle de 45 entre ses deux beaux yeux. Le vainqueur de ce duel mythique, Kendal Jones, devient le nouvel associé de Schiinkel. Okaar Albericht a un problème différent. Il est nain, a une jolie petite famille qui vit dans un endroit truffé de mines d’or exploitées par d’autres nains. Seule la mine d’Okaar est truffée d’or et il ne sait plus qu’en faire. Sa fille aimerait bien aller voir la mer, mais pour Okaar la mer c’est son or quotidien même si il n’est pas heureux. Jones et le croquemort récupèrent la prime pour Lady, se payent un hôtel mais un croquemort tout vert qui en plus a les oreilles en pointe d’un gobelin ça craint. Okaar continue à creuser mais ouvre une brèche dans une paroi qui dévoile l’entrée d’un temple gigantesque. Les ennuis commencent.

West Fantasy

Il y a bien sûr le héros inattendu qui va sortir du royaume des morts. Fantasy et horreur, zombis, les chapitres sont courts, passent d’un lieu à l’autre, des personnages déjà en scène, on flirte parfois avec la caricature et l’excès mais bon on ne fait pas non plus dans le haut du panier. On se divertit, c’est rigolo, on adore le nain, une petite histoire écrite pour relancer le débat et des alliances à venir. Belle galerie de portraits en fin d’album. 5 tomes prévus.

West Fantasy, Tome 1, Le Nain, le Chasseur de prime & le Croque-mort, Éditions Oxymore, 15,95 €

West Fantasy

2.2/5 - (5 votes)