We Demain, cinq ans d’excellence

Certes, c’est Enki Bilal qui signe la couverture du numéro anniversaire de We Demain, une revue trimestrielle qui a su en cinq ans imposer son style. Et donc hormis l’attachement toujours vif à l’œuvre de Bilal, We Demain méritait qu’on évoque sa démarche éditoriale, son contenu intelligent, diversifié. Dans ce beau numéro, le 18e, attention, on va vous apprendre qui était Tintin avant Tintin, un certain Palle Huld, un Danois, qui six mois avant le héros d’Hergé est rentré lui aussi, mais sans Milou d’un tour du monde en passant par le Japon, la Chine et les Amériques. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

We Demain C’est François Siegel qui en a écrit l’éditorial et qui a fondé avec son frère We Demain. Une histoire de famille chez les Siegel de lancer des titres en papier qui apportent recul, informations pertinentes, actualité scrutée à la loupe. D’abord il y a la mise en page, le look comme on dit du magazine. Clair, précis, ouvert, efficace, sans fioritures inutiles. On rentre dans le vif immédiatement. Dix invités dont Bilal dans son atelier parisien, Kamel Daoud imagine la démocratie et se demande si elle traduisible, Daniel Cohen se charge de l’économie et se demande lui, si la croissance n’a pas une fin, Ellen Macarthur enchaine avec Bertrand Piccard qui a nous a fait rêver aux commandes de son avion solaire. Martin Hirsch et Laurent Alexandre parlent machine et santé. Vous allez découvrir le top 50 des pays les plus heureux. La France ? Bof.

Un porte-folio sur Brexitland avec un Royaume Uni égal à lui-même, so british, et des photos au teint nuageux. La grande nuit du corail, la balade de la mer salée que le soleil rend douce, chéri j’ai rétréci les gaufres clin d’œil savoureux sur le minimalisme culinaire, on s’étonne, on découvre, on s’inspire, on est ému avec les articles de We Demain. Des mots, des phrases qui décrivent, interpellent, démontrent. Des photos de vieux enfants qui jouent à Ivanhoé et les migrants avec un monument sous-marin à Lanzarote, We Demain c’est aussi aujourd’hui dont on vous parle dans près de 200 pages.

We Demain, n°18, 12 €