Anthologie Édika, génie loufoque

Sa vie, son œuvre, c’est un peu le but de cette anthologie d’Édika. On va commencer par le volume 1 pour couvrir la période 1979-1984. Certes, cela va nous ramener aux années 70, en 1979 où il arrive tout frais, tout flamme, tout feu aussi chez Fluide Glacial. Histoire de ne pas mourir idiot sachez qu’Édika comme dit dans la préface, a signé 309 histoires pour un total de 1870 pages de BD. On passe sur ses 81 Unes, ses 37 albums, le tout sans jamais se départir de ce qui a fait son succès, l’absurde et l’absence de chute. Sa jeunesse est elle aussi un vaste programme. Né en 1940 il va bouger de l’Égypte au Liban. Autodidacte, le dessin est sa vie. Sur le chemin du Canada où sont ses parents il fait un stop à Paris. La suite on la découvre dans ce gros et beau volume plein d’humour, de vie, de non-sens, avec un côté Droopy très prononcé. A noter que Fluide Glacial pour ses 45 ans, avec entre autres Édika s’expose en août chez Mahghen.

Anthologie Édika

Un discret agréable qui n’a pas une grande gueule dixit Gotlib. C’est lui qui lui ouvre les portes de Fluide. Ils sont tous les deux des fans d’un très grand comique un peu oublié, Jerry Lewis roi du grand écran, avec son complice le superbe crooner Dean Marti. Édika a le décalé et le politiquement incorrect implacable (à l’époque tout le monde s’en fout) comme ligne de conduite. Ses premières planches le montrent. Voyage paroissial d’une hostie au fond d’un soutien-gorge, poupée gonflable à réaction, un éléphant ça trompe, il ne se refuse rien et c’est abominablement drôle. Il signera aussi dans Psikopat mensuel. On reste souvent sur des gags dont les basses pulsions sexuelles des protagonistes sont autant de tremplins vers des sommets surréalistes qui n’ont jamais été égalés. Ni copiés, c’est impossible.

Anthologie Édika

La Chasse aux trésors, c’est une histoire parachutée avec un clone de Dieuleveut qui loupe sa chute et pour cause. Un des grands moments de l’anthologie. Édika embarque le lecteur là où il veut, à savoir là où il n’aurait jamais cru pouvoir aller. Édika a du génie. Loufoque, il est, il le revendique à chaque coup de crayon qui ne se démode pas. C’est aussi un constat évident quand on relit ses planches des années 80. Beau comme de l’antique.

Anthologie Édika, Tome 1, 1979-1984, Fluide Glacial, 29,90 €

Anthologie Édika