Happiness dans ta gueule, le bal des enfoirés

Bon, on va dire qu’il y a du vrai, beaucoup, et du raisonné, des évidences dans cette méthode de combat urbain, social, familial, professionnel que met sur la table dessins à l’appui Emmanuelle Uzan et Pascal Valty, un duo dont on avait adoré Cours Florence. Résumons. Dans ce monde débilitant d’influenceurs et autres zombies décérébrés (qui au demeurant ont tout compris), qui sommes nous ? Des gentils ou des méchants pour survivre ? Nathalie Leboeuf fait sa révolution. Happiness dans ta gueule dont elle est l’héroïne est son pamphlet biographique qui fait rire jaune, et prendre conscience qu’on est en plein dérapage. Un petit bonheur avec presque une morale finale. 

Happiness dans ta gueule

40 ans, nullipare donc sans enfants mais pas pour autant une bombe, un job merdique, Nathalie Lebeuf veut enfin gagner du fric sans trop se fatiguer. Elle devient Mae de Wintour, tombe sur un cas d’espèce, un gros con d’agent immobilier comme elle dit, Ryan Gosseline. Elle lui dit qu’elle écrit des manuels de développement personnel mais inversé. Beau programme. Ella apprend aux autres à être des hyènes. Mais de qualité. Seuls les connards réussissent, ce qui n’est pas tout à fait faux. Mae et Ryan vont faire cause commune. Mae se documente et Ryan fantasme au bar du Lutetia (qui était mieux avant travaux). Leur public, ceux qui ont une vie pourrie et passent leur temps sur écrans divers à en voir d’autres qui disent en avoir une formidable depuis Dubaï. Et si la société en veut des connards de base, elle va leur en donner la Mae.

Happiness dans ta gueule

Un dessin succinct mais bien dans le ton, direct, et des dialogues qui font du bien. Le duo est en pleine actualité, suffit de regarder autour de soit, plus de culture, d’éducation, mépris, violence en tout genre. La Mae elle se relooke, part en tournée, remplit les salles avec No Tour, fait frémir la ménagère de plus de 50 ans. Les auteurs s’en donnent à coeur joie et on adore. Elle va le pondre son manuel mais Mae n’est pas vraiment suffisamment hyène. Faut pas faire confiance. Du ciselé qui à la fois fait peut et jubiler.

Happiness dans ta gueule, La Valtynière, 15,90 €

4/5 - (5 votes)