Châteaux Bordeaux à table, vin et saveurs

La cuisine c’est l’envers du décor, là où s’activent les hommes et les femmes pour le plaisir des autres ». une phrase de Bernard Loiseau. Et avec un bon vin rien ne vaut évidemment un bon plat. Dans Châteaux Bordeaux, À Table, on décline une nouvelle série qui va cette fois, tout en ne négligeant pas bien les meilleurs crus, faire la part belle à la bonne chère. On ne change pas vraiment les héros pour ce diptyque épicurien qui ouvre les portes et les saveurs de la grande cuisine aux amateurs. Une vulgarisation bien vue et nécessaire sous un coup de crayon d’Espé dont Le Perroquet était un monument d’émotion. Par Sidney TRUC.

À table !Rungis au petit matin, Thomas, ancien chef de son état, commence sa journée. Quelques asperges, des girolles, des mulets, des gambas. Voilà qui devrait ravir les restaurateurs qu’il approvisionne depuis qu’il a décidé d’arrêter la cuisine et de travailler pour Terroir Express. Il aime choisir des produits de qualité pour les tables de Paris et l’ambiance de la cuisine ne lui manque absolument pas. Mais lorsqu’à la fin de sa tournée de livraison, il s’arrête prendre un café avec l’un de ses amis cuisiniers et se fait voler son camion de livraison. Son patron ne le prend pas vraiment avec philosophie et c’est la porte. Mais c’était sans compter sur l’appel d’Alexandra Baudricourt qui recherche un chef pour son nouveau restaurant dans le domaine familial Le Chêne Courbe. Alexandra en reprenant le domaine viticole familial a bien compris une chose, une bonne bouteille s’apprécie toujours mieux avec les meilleurs plats. Mais Thomas va-t- il accepter de reprendre les chemins des cuisines et accepter le poste au sein du restaurant du Chêne Courbe.

Après le vin, la série Châteaux Bordeaux revient avec la gastronomie dans À table et ce premier tome. Aux fourneaux, toujours le duo Corbeyran au scénario et Espé aux dessins. Tout en conservant leurs personnages, les auteurs développent un nouvel univers autour de la gastronomie et du monde de la restauration et de la cuisine. Ils prolongent la saga Châteaux Bordeaux avec nouveau souffle et une nouvelle dimension. Avec un scénario bien cadencé et des dessins détaillés, ce spin off de la saga est très sympathique et ravira les amateurs de la série principale ainsi que les aficionados de la gastronomie.

Châteaux Bordeaux, À table, Tome 1, Le Chef, Glénat, 13,90 €

Le Chef