Une Vie avec Alexandra David-Néel, Livre 3, le dernier voyage

Elle est la plus grande exploratrice du XXe siècle. Personnage de légende, Alexandra David-Néel a suscité bien des biographies. La BD s’est aussi plusieurs fois emparée de ce personnage hors normes. Fred Campoy et Mathieu Blanchot lui ont consacré une série en quatre volumes. Le troisième raconte comment sa dame de compagnie ou secrétaire, Marie Madeleine va tout faire pour respecter les dernières volontés de cette grande dame au très fort caractère : aller disperser ses cendres dans le Gange. Un voyage, pour une fois, qu’Alexandra David-Néel ne pouvait faire seule et par elle-même.

Une Vie avec Alexandra David-NéelElle est centenaire quand elle s’éteint Alexandra. Elle est la première occidentale à être allée à Lhassa. Elle a demandé à être incinérée. Comme son fils adoptif le Lama Yongden. A Marie-Madeleine, si possible, d’aller répandre leurs cendres dans le Gange. Pas évident car elle n’a pas un sou, Marie-Madeleine et Alexandra ne lui a rien laissé. Hormis un vague usufruit sur sa maison. On est en 1969. Aller en Inde reste encore un voyage très onéreux. Simple archiviste non rémunérée, Marie-Madeleine se souvient de l’enfance d’Alexandra. C’est un petit tourbillon têtu, incapable de se couler dans un moule. Elle est pensionnaire et délaissée par ses parents. Plus tard, elle se passionne pour les religions dont le bouddhisme. Alexandra se promet de partir en Asie. Marie-Madeleine se souvient qu’elle a conservé sa correspondance, la retranscrit et la fait éditer. En économisant pendant des années, elle finit par pouvoir partir en Inde. A Bénarès, elle est accueillie par des bonzes. Elle se souvient que Alexandra était partie en bateau pour Ceylan. Elle avait commencé à apprendre le sanscrit. Elle n’est pas dans un premier temps séduite par ce qu’elle voit.

A se demander si la vraie héroïne de ce tome 3 n’est pas Marie-Madeleine. Désintéressée et victime de son attachement à l’œuvre d’Alexandra qui n’a jamais, semble-t-il, été très tendre avec elle. Elle ne touchera aucun droit d’auteurs sur l’édition des lettres qu’elle a mise en forme. Elle racontera ensuite dans un livre ses propres souvenirs avec la vieille dame. Avec elle, on suit aussi la trace de l’exploratrice, ancienne chanteuse lyrique, indépendante et féministe. Journaliste ensuite, romancière, elle devient la grande exploratrice. Ces aventures sont, dans cet épisode, en couleur par rapport au récit de Marie-Madeleine. On est avec les deux femmes, on les accompagne. Campoy et Blanchot ont su lui redonner vie de belle façon, avec passion mais réalisme.

Une Vie avec Alexandra David-Néel, Livre 3, Grand Angle, 18,90 €

Une Vie avec Alexandra David-Néel