Tanguy et Laverdure T10, prémonitoire et ukrainien

Le hasard fait parfois bien les choses au moins sur le plan scénaristique. Ces nouvelles aventures de Tanguy et Laverdure ont anticipé sur l’actualité la plus récente. Ce tome 10 a pour cadre un pays de l’Est que croquerait bien la Russie, la Khuranie, et où les deux pilotes partent en mission dans le cadre de l’Otan. Khuranie, Ukraine bien sûr, le scénario a été écrit il y a un an et demi. Dont acte, et pas d’opportunisme de circonstance. Hasard pour ce Une Frontière obscure signé par Patrice Buendia et Fred Zumbiehl au scénario, Sébastien Philippe au dessin avec en prime un OVNI qui traine dans les cieux. Le premier volet d’un diptyque étoffé.

Une Frontière obscure

Sur la Bulgarie, Tanguy et Laverdure volent vers la Khuranie quand ils voient sans pouvoir le détecter un avion ou peut-être un OVNI qui vole à Mach 2. Impossible de l’intercepter. Tanguy prend une photo et rend compte à sa hiérarchie inquiète surtout par les survols russes. Les Russes apprécient fort peu le réseau antimissiles que l’Otan met en place. Le soir pendant une balade dans la capitale, les deux amis sont pris dans une rixe et aidé par des policiers dont Sveta chargée de les protéger au cas où. Deux clans s’affrontent dans le pays, les pro-Américain et les nationalistes. Sveta en fait partie. Pour l’Ovni présumé, les Français décident de le piéger en vol.

Tanguy et Laverdure

On monte en puissance très vite dans cet épisode qui a un vrai classicisme à la Charlier bien argumenté. Avion fantôme, industriel véreux, chantage à l’amitié, belles scènes aéronautiques, des méchantes, quelques vieux zincs, dessin efficace, suspense, on n’en demande pas plus. A voir la suite, Marée rouge en Mer Noire, un titre là-aussi prémonitoire.

Les Chevaliers du ciel, Tanguy et Laverdure, Tome 10, Une Frontière obscure, Dargaud, 13 €

4.2/5 - (6 votes)