Les Godillots T5, dernier acte

Autre série consacrée à la Grande Guerre qui se termine en cette année de commémoration du centenaire et de l’armistice de 1918, Les Godillots en sont au tome 5 et ils vont pouvoir, mais rien n’est sûr, se reposer enfin. Bourru, Ambroise, Pignol le clairon, Bichette, Salopiot sont au bout du chemin qui devrait les mener à la paix. Rien n’est pourtant garanti. La paix, oui, mais pour qui ? Et définitive ? Les Godillots de Marko et Olier aura marqué par ses qualités humaines et artistiques le souvenir de la Grande Guerre en BD.

Les GodillotsIls marchent les Godillots en ce 10 novembre 1918. Ils amènent la soupe dans un village qui vient d’être libéré et où tout manque. En prime il y a une escouade que les Godillots connaissent bien, un corps franc constitué de redoutables. Et il y en a parmi eux, Berthier, qui aimeraient bien finir la guerre en se remplissant les poches des monnaies anciennes que les Allemands ont piqué au passage. Bichette surprend la conversation pendant que Ambroise conseille à Pignol de se souvenir de la sonnerie du cessez-le feu mais il l’a oubliée. Le patron des Corps Francs accepte l’offre de Berthier sauf si la guerre se termine. Berthier sectionne les fils du téléphone. Bichette prévient Bourru qui a vu son frère, Joanes, que le jeune Basque recherche depuis des lustres. Bixente tombe nez à nez avec lui. Et la vérité va éclater mais la guerre n’est pas finie pour autant.

Un p'tit dernier avant la paix

Un rebondissement évidemment, imprévu, ce qui est normal. Olier rebat les cartes. Il y ajoute la note tragique indispensable. On va en apprendre beaucoup sur Bixente et la vraie raison de sa montée au front. Retours en arrière, rappels des exploits de l’escouade depuis le tome 1. Le cessez-le feu et une belle description des réactions de ces Poilus perdus dans un patelin, un dernier coup tordu et un mort de plus. On tire le rideau même si ils se donnent rendez-vous dans 20 ans pour boire un coup. La patrouille des Godillots va nous manquer et aussi le beau dessin émouvant de Marko qui sera à Quai des Bulles à Saint Malo.

Les Godillots, Tome 5, Un p’tit dernier avant la paix, Bamboo Édition, 14,50 €

Un commentaire

  1. Une superbe collection !!
    De la recherche pour coller au max à la réalité !!
    Du plaisir à suivre ces Godillots, de la tristesse à la fin !!
    Merci Marko, merci mon ami !!

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*