Le Château des Étoiles T4, on a marché sur Mars

On y est. On va découvrir, dans ce tome 4 du Château des Étoiles, ce qui se passe sur Mars où Français et Allemands ont envoyés des astronefs, des éthernefs en fait, en cette fin du XIXe siècle, et dont on est, au moins pour les derniers, sans réponse. Mais c’est sans compter sur la débrouillardise et le courage de Sophie, Séraphin et de Hans qui vont eux-aussi arriver sur Mars à la recherche du professeur Dulac enlevé par les Prussiens. Un nouveau volet qui est une sorte d’apothéose scénaristique car on a enfin marché sur Mars et surtout, mais chut, y découvrir des habitants qui ont des problèmes sociaux. Alex Alice dont le dessin a un charme inimitable signe une authentique envolée graphique bouillonnante de vie sur un fond de feuilleton cosmique peaufiné. Ses couleurs sont parfaites. En librairie le 19 septembre.

Le Château des ÉtoilesPas content le roi de Prusse. Pourtant Bismarck lui propose un empire martien et un cristal d’éther qui ouvre toutes les possibilités en navigation spatiale avec prise de planètes. Mais la France n’a pas dit son dernier mot avec l’éthernef de Dulac pilotée par son fils. A bord l’ex-chambellan Von Gudden et le breton passager clandestin. Arrivée sur Mars mouvementée mais l’air est respirable même si il y a des dangers imprévisibles. Séraphin et Sophie partent en avant et découvrent la pluie qui tombe à l’envers. Ils trouvent la caverne où s’était réfugiée l’expédition allemande dont les membres semblent avoir été victimes d’hallucinations ce que décrit un journal de bord abandonné. Leur vaisseau est vide mais plein de marchandises dont des armes. Gudden affronte Séraphin. Tous sont aussi frappés de visions terribles. Séraphin découvre pourtant une jeune femme blessée, une martienne au look de princesse. Il va la soigner et lui demander de le conduire parmi son peuple. Mais quel est son vrai visage ?

Il rebondit Alex Alice au détour de ses pages et de ses chapitres. Il ajoute une connotation fantastique à ce périple qui revisite aussi l’Histoire en forme presque d’uchronie. On découvre aussi que sur Mars la vie n’est pas simple entre peuples dont celui du désert. Avec toujours un lettrage précis qui sait ne pas être encombrant, on reste en éveil car ce n’est pas fini. Les Prussiens vont débarquer. Pour la sortie de cet album une exposition des planches originales est prévue chez Maghen. On va y revenir très vite.

Le Château des Étoiles, Tome 4, Un Français sur Mars, Rue de Sèvres, 14 €

Un Français sur Mars