Crimes gourmands T2, meurtres au menu

Art considéré un peu comme désuet et poussiéreux, la gastronomie et la cuisine sont devenues depuis bien dix années non seulement tendance mais très médiatisées avec la télé, les concours culinaires ou encore de pâtisserie. La BD, forcément, n’a pas dérogé à la tendance et de nombreux ouvrages sont parus récemment dont en BD la série Crimes gourmands débutée en 2017, une adaptation des romans de Balen et Barrot, publiés aux Éditions Fayard. Ils mettent en scène une journaliste culinaire, Laure Grenadier qui se retrouve bien malgré elle a mener des enquêtes suite à la disparition des grands noms de la gastronomie. Par Sidney TRUC.

Crimes gourmandsAlors que le tome 1 se déroulait dans le haut lieu de la gastronomie qu’est Lyon, le second tome se passe à Paris. Julien Villedieu, chef renommé du milieu de la restauration parisienne est retrouvé mort dans son restaurant. Très amie avec celui-ci, Laure Grenadier rédactrice en chef du mensuel Plaisirs de table décide de mener l’enquête quitte à découvrir des vérités pas très glorieuses sur son ami de toujours.

A la différence du premier tome ou on découvrait l’histoire des bouchons lyonnais et notamment celui de Bocuse, ce second tome surfe totalement sur l’enquête menée par Laure Grenadier. Le dessin, et c’est dommage est un peu froid et impersonnel, rien à dire sur la technique mais ça ne laisse pas libre court à l’émotion. Et parler et dessiner sur la cuisine sans émotions relève un peu de la gageure. Pourtant, le thème devrait prêter à la rondeur, le partage, comme un bon plat dégusté entre amis, assorti d’une bonne bouteille choisie avec soin et bienveillance. L’histoire se lit bien mais fait plus penser à un service de bistrot, vite envoyé et terminé, qu’à un plat de grandes tables qui appelle à la poésie et à la dégustation. Dommage car le duo Raven (dont c’est la première BD) – Chetville marche bien et on ne demande qu’à ce qu’ils persévèrent mais il manque cette petite touche qui donnerait envie d’y revenir à ce jour.

Crimes gourmands, Tome 2, Un cadavre en toque, Delcourt, 15,95 €

Un cadavre en toque

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*