Rédemption, un Croisé mercenaire

Les sept mercenaires au Moyen-Age, à la veille des Croisades, la troisième en 1189, après que Jérusalem soit retombée aux main des Musulmans. Dans cet album oublié et paru il y a déjà un temps certain on va découvrir que même un ancien Croisé peut décrocher son Colt, non son épée, du mur pour aller défendre contre menue monnaie un village agressé par un inquisiteur et sa troupe. On est en Aveyron avec Nicolas Tackian au scénario et Lajos Farkas au dessin pour cette aventure qui, dans ce premier tome Dévotion, campe décor et personnages.

RédemptionBernard le Pèlerin, mandé par le pape, recrute en Rouergue des volontaires pour la prochaine croisade. Ceux qui refusent sont massacrés, famille comprise et leurs fermes brûlées. Dans sa masure, l’ancien croisé Adhémar de Montfort garde ses cochons quand un jeune homme vient lui demander d’aider son village de Beaucaire (c’est loin du Rouergue, dans le Gard exactement) à se défendre contre le Pèlerin. Adhémar refuse pendant que le seigneur Tancrède Delaridelle est aussi mis en demeure par le Pèlerin d’envoyer son jeune fils à la croisade. Adhémar attaqué par les hommes de l’inquisiteur décide d’accepter la proposition des habitants de Beaucaire et recrute d’anciens frères d’arme.

Il y a aussi la fille du seigneur qui aime un rustre, le forgeron et l’ancien guide du chevalier perdu qui vont l’accompagner. Plus un bel ensemble de personnages qui s’ajoutent à cette aventure musclée dont le héros a été un vrai méchant pourfendeur d’infidèles et qui veut se racheter. On est également pendant la montée en puissance des Cathares en Languedoc ce qui explique le choix de localisation du scénariste. L’ensemble, dessin compris, tient la route dans cette adaptation du mercenaire en mal de rédemption, titre de la série qui se clôturera dans le tome 2.

Rédemption, Tome 1, Dévotion, Soleil, 13,95 €

Dévotion