Rédemption 2, duel final à OK Coral

La suite de Rédemption après la chronique consacrée (avec beaucoup de retard) au tome 1. Les mercenaires continuent à préparer la défense de Beaucaire contre le méchant envoyé du pape et ses troupiers qui embauchent pour la Croisade et brûlent les hérétiques. Mais le bon seigneur du coin va avoir des remords pendant que l’ancien Croisé Adhémar forme ses bataillons. Il va y avoir de la rumba dans l’air du Midi avec toujours Nicolas Tackian au scénario et Lajos Farkas au dessin.

RédemptionAdhémar entraîne ses villageois et découvre que le moine fou est capable du pire. Avec ses hommes il met en fuite une escouade de l’envoyé du pape mais la fille du seigneur Tancréde est agressée par deux hommes qui se font passer pour des villageois de Beaucaire. Pas content le seigneur qui cette fois envoie ses propres troupes raser le patelin et prend une volée face aux paysans devenus des rois du combat rapproché et des pièges en tout genre. Mais Adhémar sait que la seule issue pour épargner les Beaucairois est qu’il demande le jugement de Dieu au seigneur .

Même le duel final, comme dans un bon western style OK Coral, termine cette version moyenâgeuse des Sept mercenaires ou samouraïs, comme on veut. L’attaque du village, la formation des villageois, tout y est sauf le nombre de mercenaires et, certes, une vision plus désespérée que dans le film de Sturges. Reste que cela fonctionne bien cette histoire de Rouergue médiéval où les petits se révoltent contre église et puissants. Sauf qu’on sait aussi comment, dans la réalité, les choses ont tourné avec la croisade contres les Cathares du Midi. Deux albums à lire dans la foulée sur la facilité à tuer au nom de Dieu quel qu’il soit.

Rédemption T2, Sacrifice, Soleil, 13,95 €

Sacrifice
Soleil ®