Dans Les Griffes de la Vipère, Spirou aurait-il vendu son âme au diable ?

Spirou dans les griffes d’un milliardaire sans scrupules, Spirou le « people » qui vend sans le savoir son âme au diable, voila le scénario résumé des dernières aventures du groom le plus célèbre du 9e art. Avec Dans Les Griffes de la Vipère, Vehlmann, après la Lune, a concocté un scénario dans lequel le pauvre Spirou, pour renflouer le journal et surtout payer des amendes énormes pour préjudices moraux envers les lecteurs (lire le dernier album), doit se soumettre aux caprices du PDG d’une multi-nationale, la VIPER.

Spirou et FantasioSpirou et Fantasio signent, avec une naïveté désarmante, un contrat qui va les lier à vie avec cette VIPER peu recommandable et son démoniaque PDG. Un ancien détective explorateur apportera sa caution morale pour flouer Spirou mais n’est qu’un pantin entre les mains du méchant financier. Spirou se retrouve sur un île mélange de parc d’attraction et de prison dorée style Le Prisonnier.

Un scénario foisonnant, très riche, parfois un peu trop, mais toujours bien construit. Vehlmann est doué, on le sait. Même constat pour Yoann au dessin enlevé, dans le rythme. On a aimé Seccottine, le maire de Champignac soumis au chantage à l’autoroute.

Allez il manque un peu Zorglub dans cette histoire assez tendance de manipulations financières et boursières dont Spirou et Fantasio sont les victimes mais se tireront bien sûr par une pirouette finale.

Spirou et Fantasio, Tome 53, Dans les griffes de la vipère, Dupuis, 10,50 €

Dans les griffes de la vipère