Spirou, la Une avec la deux pour Erre et Fabcaro

C’est le duo à l’humour déjanté de la page deux de Spirou. On les connait bien car Fabrice Erre et Fabcaro sont parmi les meilleurs, et les plus beaux (artistiquement !) fleurons de la BD héraultaise. Hormis des travaux personnels seuls ou à deux (encore), divers et variés, BD, roman, livrets historiques, ils sont donc les concepteurs de la page deux du célèbre magazine. Mais cette semaine, pour le numéro daté du 19 décembre, ils ont fait fort, les zozos. Ils ont pris la mauvaise page et d’où leur mauvaise tête.

Journal Spirou n°4210 De la deux à la Une, fallait oser. D’accord, ils se sont trompés et du coup ce sont leur visages inquiets qui s’affichent dans les kiosques. Comme dit avec une rare suffisance la rédactrice en chef, la Une de Spirou c’est fait pour mettre des personnages connus. Non mais des fois, elle vient dans le sud la dame de temps en temps ? Fabrice Erre et Fabcaro, ce sont des stars du littoral et des hauts-cantons languedociens. Ils ne parlent pas le belge et se sont trompés de porte. Tout arrive. On les croit les pauvres. Pas la peine de les sacrifier et de leur faire une peur pareille. Des gens qui vont faire de la zumba à cause d’eux ? Des suicidaires. Bon, ils vont rattraper le coup mais nous on trouve quand même que c’était une bonne idée cette Une avec la deux. Sans oublier qu’en cherchant bien, ils sont aussi dans les autres pages.

Dans le même numéro, il y a une interview d’un auteur que ligneclaire aime bien. C’est Nob avec son Dad, bourré de gentillesse, de tendresse et d’humour. Un père exemplaire avec ses quatre adorables tigresses. Il pourrait bien se remarier le cœur d’artichaut. A suivre. Champignac agent de renseignement, c’est pendant la guerre à Londres. A lui de déchiffrer les codes de la célèbre machine allemande, l’Enigma. Il réussira mais ça le change des champignons le jeune Pacôme. Pebble’s aventures, Les Femmes en blanc éternelles, L’Homme à la tête de singe, Crapule bien sûr que l’on retrouve chaque semaine avec joie, et une Natacha vintage, ils ne sont pas tout seuls Fabrice Erre et Fabcaro. Un numéro d’anthologie, un collector à se faire dédicacer à l’occasion par le duo.

Journal Spirou, n°4210, 2,50 €

Spirou n°4210