Le Monde du dessous, la liberté retrouvée

Didier Tronchet et Anne Sibran ont passé trois ans en Equateur dont ils avaient ramené Les Vertiges de Quito, un journal de bord familial de leur quotidien. Avec Le Monde du Dessous, ils restent dans l’univers sud-américain, celui des Indiens boliviens et leur façon d’appréhender la vie et le monde. Didier Tronchet et Anne Sibran seront à la Comédie du Livre à Montpellier et le 29 mai à la librairie La Bulle à Nîmes.

Le Monde du DessousAgustin revient dans son village désormais dépeuplé. Sa mémoire lui rappelle son enfance, ses trois pères biologiques ou spirituel. Le premier partait piocher dans les mines d’argent, piège illusoire de la fortune possible mais surtout mouroir assuré. Le second, c’est celui qui a violé sa mère et l’a fait naître. Enfin, le dernier, c’est le curé, homme de bien et de liberté. Agustin a le pouvoir de faire pleuvoir, trop parfois. Il raconte comment le diable a pris racine au fond des montagnes, dans la mine qui a tué, bloqué par les croix qui bouchent l’entrée. Pour se venger le diable harcèle et décime la population locale. On est en 1969, l’homme marche sur la Lune et le diable est pris au piège, les âmes aussi. Agustin suit le Pako, un mystique, prêtre des coutumes anciennes. Au sommet de la montagne Agustin rencontre une princesse des glaces et décide de libérer le diable pour que les âmes trouvent le repos.

Un conte écrit par Anne Sibran empreint de toute la sagesse d’un monde dévasté et pourtant si riche. Tronchet lui a donné vie grâce à son trait si fort et si parlant. On suit avec émotion Agustin dans sa quête à la recherche de sa liberté et de la paix retrouvée pour les siens.

Le Monde du dessous, Casterman, 17 €

Le Monde du Dessous