Dickens & Dickens T2, Dr Jekyll et Mister Hyde

Dickens et son double ont entamé une lutte de pouvoir et de survie. Dans le tome 1 on avait découvert que Charles Dickens, le célébrissime auteur anglais, en 1852 avait un curieux problème. La nuit, lorsqu’il se promène seul dans les rues en quête d’inspiration, une silhouette mystérieuse et insaisissable le suit à la trace. Alors qu’il arrive enfin à lui mettre la main dessus, il découvre que cet homme lui ressemble comme un frère jumeau mais en version maléfique de lui-même. Pire encore, il connait des fragments de la jeunesse de Dickens que celui-ci croyait inconnus de tous. Qui est cet individu inquiétant et que peut-il bien lui vouloir ? Docteur Dickens et Mister Hyde. Dans le tome 2, le double de Dickens va pousser l’original vers la sortie. Rodolphe a concocté un scénario finalement dans la logique de Dickens, bien écrit, fantastique, drôle aussi et qui retombe sur ses pattes en donnant au crayon magique de Griffo (qui va bientôt revenir avec Giacomo C.) une occasion de plus de montrer toute l’étendue de son talent.

Dickens & DickensCharles Dickens a un double qui est un truand de haut vol. Sauf que c’est ce dernier qui est désormais chez lui et donne à madame Dickens des frissons d’extase pendant que le vrai Dickens se cache dans une maison close. Quand il faut que le jumeau que tous prennent pour Dickens suggère des sujets à la conférence de rédaction de son journal, il y va en force. Prostitution, bas-fonds de Londres seront à la une, tout ce qu’il connait à merveille. Mais Dickens est lui confronté à la réalité sordide de ces mêmes endroits, pris à son tour pour Charlie le truand. Dans une fumerie d’opium, la cadavre d’un policier du Yard pose soucis à la belle asiatique Weng-Ti. Charlie en profite pour amener sur le terrain le comité de rédaction du journal enquêter sur le quotidien d’un bordel londonien.

C’est Dickens, le vrai, qui est le dindon de la farce. Encore que son double ne serait-il pas tout ce que le romancier auteur d’Oliver Twist et David Copperfield aurait aimé être en occultant parfois ses pulsions les plus secrètes ? Comme entre autre être capable d’ordonner la suppression définitive de Charlie ? Des scènes savoureuses dont une rencontre avec la reine Victoria, un cauchemar avec dragon chinois, Dickens va apprendre à vivre. Une belle fluidité de l’histoire, en souplesse, un recto verso intelligente et savoureux dont la fin laisse un peu le lecteur sur sa faim. Le travail de Griffo est en nuances, séduisant et soigné.

Dickens & Dickens T2, Jeux de miroir, Vents d’Ouest, 14,50 €

Jeux de miroir