La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry, époustouflant

Il tombe parfois du ciel des pépites, des petits morceaux de bonheur, étoiles filantes pas fugaces heureusement qui apportent bonheur, étonnement et découverte. C’est le cas de ce bon Docteur James Miranda Stuart Barry, médecin et chirurgien de talent, militaire qui plus est, et dont le nom fait avant tout référence à celui d’un peintre anglais du XVIIIe siècle. Et bien pas du tout car le James Barry dont Isabelle Bauthian a écrit, décrypté la vie passionnée dessinée par une Agnès Maupré (Au Bonheur des dames) dont la Milady de Winter demeure un grand moment de BD, est une sorte de chevalier d’Eon, une femme travestie en homme qui a servi la médecine et non pas les monarques des les années 1815. La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry se lit, se dévore comme à la fois un roman d’aventure mais aussi (surtout) comme le témoignage authentique fort peu romancé sur une femme qui n’a pas eu d’autre choix que de se faire passer pour un homme pour devenir médecin. En France il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour qu’une femme obtienne son diplôme de docteur en médecine.

La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry

La Colonie anglaise du Cap en 1815 est sous les ordres du gouverneur Charles Henry Somerset. Un médecin militaire irlandais fait des miracles dans la bonne société et s’est rapproché du comte de Las Cases, proche de l’ancien empereur Napoléon. Avec humour le docteur James Barry fait front aux attaques que son succès et ses certitudes progressistes lui font vivre. Insupportable Barry ? Peut-être mais femme sûrement, sexe qu’il dissimule à tous sauf peut-être à Somerset. Ami proche du général Miranda, à sa mort, Barry choisit après ses études de médecine en tant qu’homme de partir aux colonies. Il ou elle a des qualités indéniables de médecin et soigne sans faire la moindre distinction de race ou de richesse. Chirurgien auxiliaire, il est confronté aux suites des révoltes tribales. Une fois pourtant on risque de le démasquer et sa réaction est violente. Somerset serait prêt à l’épouser et lui permettre de retrouver son sexe tout en restant médecin. Refus.

La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry

Le parcours sera certes admirable sur le plan médical mais parsemé de méchancetés, de doutes, de mensonges. En fait Barry pratique une médecine moderne avant l’heure. Elle va affronter mais comme homme la médiocrité de ses propres confrères, elle qui réussira la première césarienne en Afrique sauvant mère et enfant. Un exploit. Barry sera piètre diplomate par contre ce qui finira par lui nuire. Elle a eu un enfant, les auteurs évoquent le sujet. Elle se battra en duel et quand la vérité à sa mort éclatera son histoire sera enfouie par l’armée pendant des années. Faire revivre James Bering était bien le moins qu’on lui doive. Elle a été parfois considérée comme la première femme médecin britannique. Bauthian et Maupré ont signé une histoire incroyable et bouillonnante de vie.

La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry, Steinkis, 19 €

La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry