Impact, le hasard se prend au jeu

Deloupy, on le suit album après album depuis des rencontres à répétition en Lozère à Sainte-Enimie. Que ce soit pour son travail d’éditeur avec Jarjille que pour Algériennes ou Love Story à l’iranienne. Avec Impact, il s’associe avec un autre auteur au vrai talent, Gilles Rochier (Tu sais ce qu’on raconte) et qui travaille aussi avec Fabrice Erre. A tous les deux ils ont signé un polar social qui fait aussi dans le télescopage, dans le croisement, de destins et de vies, d’amour et de mort. Du noir qui laisse des traces et qui va bouleverser leur paysage respectif.

Impact

Dany cherche quelque chose dans la forêt. Jean est un ouvrier qui est en train de mourir d’un cancer parce qu’il a été finalement trop honnête. Dany aller voit une psychiatre car il accumule les petits délits. Jean a un copain en fauteuil roulant à l’Ehpad mais sinon est seul. Son boulot a été sa passion. Chez la psy, Dany commence à se libérer, à parler de son père qui battait sa mère et lui. Jean a été la victime expiatoire d’un accident dans sa boite, lâché par sa direction mais surtout par ce syndicat dans lequel il croyait et s’est battu. Dany raconte comment avec ses potes ils faisaient les fiers en bagnole jusqu’au jour où tout a mal tourné.

Impact

Suspense oblige, on se tait car Rochier a su jouer sur l’effet. Les chemins se rejoignent. La mort et la tragédie auront deux victimes ou coupables désignées par un hasard imbécile mais incontournable. Rochier a écrit un texte subtil et surprenant au possible même si on finit par avoir un petit doute. Un bouquin qui tient la distance avec tout ce qu’il faut pour captiver et étonner le lecteur. Deloupy a un dessin qui assure totalement.

Impact, Casterman, 18 €

Impact