Kim Jung Gi avec Rêves de Corée chez Maghen à Paris du 13 avril au 4 mai 2019

C’est en soit un évènement. Pouvoir avoir accès à un choix des œuvres les plus représentatives de Kim Jung Gi est rare, donc à ne pas manquer au moins pour le plaisir des yeux et de la découverte de l’un des plus emblématiques auteurs sud-coréen. Titre de l’exposition, Rêves de Corée consacrée à Kim Jung Gi mais aussi, autre avantage, aux artistes du studio Superani, du 13 avril au 4 mai 2019 par la galerie Maghen. C’est la seconde fois que Kim Jung Gi est reçu à la galerie. Vernissage le vendredi 12 avril à 18h et une dédicace de Kim Jung Gi à la galerie est prévue le 13 avril de 15h à 18h.

Pour cette seconde rétrospective européenne des œuvres de Kim Jung Gi organisée en collaboration avec les Éditions Caurette et Superani, la galerie Daniel Maghen revient sur dix ans de création. L’exposition rassemble plus d’une centaine de pièces, fresques grand format réalisées lors de ses performances en Europe (concerts, festivals, salons…), dessins érotiques et planches originales de ses séries Spy Games (scénarisé par J.D. Morvan chez Glénat), McCurry, NY 11 septembre 2001 (également avec Morvan chez Dupuis) et Tiger the Long Tail (éd. CNC révolution). On y voit l’incroyable diversité de la production de cet artiste à l’imagination sans bornes. Connu pour ses « drawing-shows », Kim Jung Gi réalise à main levée, de grandes fresques issues de sa mémoire, composées de saynètes pleines de vie, un savant mélange de folklore sud-coréen et de créatures animales et futuristes. Ses incroyables talents lui valent d’être présent dans toutes les grandes conventions internationales de comics et la reconnaissance des artistes du monde entier, dont Takashi Murakami qui collectionne et expose ses œuvres dans sa galerie à Tokyo.

Kim Jung Gi
Kim Jung Gi – Illustration originale intitulée Peace at Last – Hommage à Porco Rosso, signée – Encre de Chine sur papier – 206 x 135 cm

L’exposition Rêves de Corée met également à l’honneur les artistes du studio Superani, avec des œuvres de Armel Gaulme, Q-Ha, Dong Ho Kim, Kemi Jang, Jisu Kim, Viktor Kalvachev, Kwang Seong Kim, Karl Kopinski, WooJin Oh, Jae Kwang Park, Frédéric Pillot, Tony Sandoval (Rendez-vous à Phoenix), Uniquelab et de Kim Hyun Jin, son fondateur et grand maître de l’aquarelle. Depuis sa création en 2001, le collectif rassemble les plus talentueux dessinateurs et illustrateurs du monde, à découvrir durant l’exposition. Seront également présentées deux sculptures uniques réalisées spécialement pour l’occasion par les ateliers DBFX et Karlab.

Galerie Daniel Maghen, 36 rue du Louvre, 75001 Paris