Iroquois, Patrick Prugne sur les traces de Champlain au Canada

On a déjà annoncé l’exposition chez Daniel Maghen de Patrick Prugne pour la sortie de son dernier album, Iroquois. ligneclaire est allé voir les planches originales de Prugne et voici la chronique de cet album qui est sûrement l’un des plus achevés et des plus brillants graphiquement de l’auteur de Canoë Bay ou Pawnee. Sans oublier la qualité et la sensualité des couleurs. Sur un trame tout à fait historique mais méconnue, Prugne a remonté avec Champlain les rives du Saint-Laurent où les Iroquois menacent les liens commerciaux que la France d’Henri IV aimeraient y voir se développer. Mais le Canada c’est loin et Champlain va se sentir bien seul face aux dangers qui pèsent sur la colonie.

 IroquoisQuébec 1609, une jeune fille de chef Iroquois retenue en otage par les Français regarde d’un œil sceptique l’expédition qui se prépare pour tenter de pacifier les rives du Saint-Laurent. Elle va être l’enjeu, la protection que Champlain embarque à bord des canoës qui vont remonter le fleuve. Avec lui quarantaine de soldats et Le Basque, une forte tête réquisitionné parce qu’il connait bien la région. Des Indiens Algonquins et Montagnais vont servir de protection car la France avec les Hurons les a pris comme alliés. Avec leurs arquebuses les Français semblent invincibles. Non sans frictions internes l’expédition progresse. Mais les Iroquois ont compris le danger et veulent libérer la jeune fille que détient Champlain. En particulier Jeune Daim.

Tout se joue en fait dans cette expédition pour l’avenir du Canada français. Les Iroquois auraient très bien pu exterminer Champlain et ses hommes. On sent toute la tension et les difficultés rencontrées, le jusqu’au boutisme de Champlain même si les paysages sont splendides et si bien restitués par le crayon et les couleurs de Prugne. Champlain gagnera sans états d’âme en tuant les chefs Iroquois terrorisés par les armes à feu. Une victoire un peu limite qui conforte Champlain et entame une guerre de deux siècles entre Français et Iroquois. Patrick Prugne termine l’album par un cahier graphique superbe. Sorti le 25 août, Iroquois après 3 jours de mise en vente est la deuxième meilleure vente BD selon Livres Hebdo et première vente du réseau Canal BD.

Iroquois, Éditions Daniel Maghen, 19,50 €

Un commentaire

  1. J’avais adoré l’ambiance et les dessins de Canoë Bay, Pawnee et Frenchman.
    Je suis heureux de la sortie d’Iroquois.
    J’aime cette ambiance et ces moments d’histoire qui ont participé à la construction des Amérique et de notre monde moderne.
    Autre chose de magique, chaque fois que je vois une des couvertures de P.Prugne, résonne alors en moi, la musique ( géniale ) du « Derniers des Mohicans »