Martin Milan, pilote d’avion-taxi, une intégrale qui vole haut

On l’avait un peu perdu de vue, Martin Milan. On s’en souvenait bien, avec sa pipe, son blouson et ses bottes en mouton, sa frange et sa casquette. Un pilote un brin rétro avec un zinc casserole au moins au départ, le Vieux Pélican. Son créateur, c’est Christian Godard (La Jungle en folie, Norbert et Kari précurseurs de Milan). Il va animer les pages de Tintin pendant des années. Ce premier volume de l’intégrale que lui consacrent les éditions du Lombard reprend à zéro l’histoire pleine de vie, de couleur, d’humour, d’aventures et de gentillesse de Martin Milan, pilote d’avion-taxi. Godard s’y exprime largement sous la houlette, pour le dossier d’introduction, l’historique, de l’excellent Patrick Gaumer, tout en précisions et en détails inédits. On va donc voir comment Martin a commencé sa carrière aéronautique dans les sous-marins, découvrir que Godard a été appelé en Algérie pendant la guerre. Des histoires plus ou moins courtes, onze au total pour ce tome 1, l’extravagant et flegmatique Martin Milan est un personnage emblématique que l’on retrouve avec plaisir.

Martin Milan Des débuts aléatoires en 1967, avec une vieille carcasse de zinc toute rafistolée qui n’inspire pas confiance, Martin Milan a rêvé d’être pilote. Il l’a fait mais pour en vivre, c’est une autre histoire. Pourtant, le Vieux Pélican va prendre l’air. C’est un petit garçon passionné d’aviation qui en sera le premier passager. Et voilà pour la première courte histoire dans laquelle apparait Martin. En 1968, il continue avec un parieur fou qui jure qu’il n’a peur de rien. Un petit vol dans Vieux Pélicans et, comme les Vikings dans Astérix, il va enfin savoir ce que c’est la peur. Réalisme et humour, rire, Godard excelle et fait mouche. Un avion qui bat de l’aile ce n’est pas mal non plus quand on veut hériter. Il suffit d’y glisser le tonton Christobal en espérant que tout ira mal. Un projet fumeux, une bombe et boum. Erreur. Assurer Milan c’est comme croire aux miracles. Un boulon sinon rien pour un maboul, Godard continue à dérouler le fil d’histoires courtes qui vont prendre de l’épaisseur. Il va voyager aussi Martin, aller dans des pays aux consonances slovaques pour tenter de trouver du boulot. Ou les ennuis. Godard augmente la pagination dans Destination guet-apens avec espion, fusil à devenir gâteux. Dans Les clochards de la jungle il va aider un jeune garçon à retrouver son père au Nica-Rica. Godard développe son personnage qui devient aussi un héros terrestre.

Pilote d'avion-taxi

Christian Godard est un des maîtres du 9e art. Ses héros sont avant tout humains. On le voit aussi avec Norbert et Kari. Il joue des mots, de l’émotion et des scénarios sans grande complication, accessibles et amusants. Ce premier tome de cette intégrale est un joyeux voyage aérien mais aussi dans le temps. Le dessin de Godard est dans la ligne d’un Peyo, d’un Dany ou de Roba. On est dans un univers familier, voire familial, avec des copains que l’on retrouvait chaque semaine. Martin Milan est souriant, optimiste et décontracté. Toute une époque et une des multiples facettes de Godard qui a su toucher à tous les genres. Allez jeter un coup d’œil sur son blog.

Martin Milan, Pilote d’avion-taxi, Intégrale, Tome 1, Le Lombard, 29 €

Pilote d'avion-taxi