1940 : Et si la France avait continué la guerre ?

Cela devient un thème d’uchronie de plus en plus exploité. Et si la France avait continué la guerre en 1940 ? Allez donc savoir. Jean-Pierre Pécau s’est appuyé sur les deux ouvrages parus chez Tallandier de Sapir, Stora et Mahé. Une réécriture de l’Histoire mais qui cette fois, et c’est rare, peut se comprendre. On y croit presque.

1940, Et si la France avait continué la guerre Paul Reynaud en 40 ne veut pas capituler. Celle qui l’y pousse, sa maîtresse, meurt dans d’étranges circonstances. Place à la guerre pour Yvon, pilote dans l’aéronavale qui veut continuer à se battre. Sa copine Marianne à un avion peint en rose et ressemble à Jean Seberg. La chasse française est clouée au sol. Jules se fait descendre mais s’en sort. Quand on a le visage de Robert Redford… Il ne reste plus qu’à fuir dans l’avion de Marianne devant les Allemands qui arrivent. Direction le sud rejoindre le gouvernement, Mandel, Blum et Pétain qui joue sa propre carte. On l’arrête, le Maréchal. Arrive De Gaulle. Marianne et Yvon sont chargés d’une mission secrète.

Beaucoup de références à l’Histoire connue de juin 40 et expliquée. Pécau joue avec les noms, les destins tout en doublant son scénario d’une trame romanesque. Il y aura trois albums que dessine Jovan Ukropina de façon réaliste. On aurait plus tendance à y croire cette fois. Il faut attendre la suite et vraisemblablement la France qui se bat depuis l’Afrique du Nord ou se sert de sa Marine de guerre. A voir.

1940 : Et si la France avait continué la guerre, Tome 1, Le grand déménagement, Soleil, 14,95 €

Le grand déménagement