1940 Et si la France avait continué la guerre ? Tome 2, direction Alger

On en est au tome 2 de cette uchronie finalement plausible. 1940, Et si la France avait continué la guerre ? Jean-Pierre Pécau, on l’a dit, s’est appuyé sur les deux ouvrages parus chez Tallandier de Sapir, Stora et Mahé qui traitent de cette possibilité. Il fallait bâtir bien sûr un contexte mais aussi redéfinir des destins de personnages connus ou pas. Dans le tome 2, le sursaut, la mise en place continue. Fin dans le prochain album.

1940 Et si la France avait continué la guerre ? En juillet 40 l’aviation française résiste comme elle peu à la Luftwaffe mais la France se bat. Jules décolle avec son avion et se fait descendre. Il est recueilli par ceux que l’on va bientôt appeler des résistants qui organisent des corps-francs. Les Italiens bombardent la Côte d’Azur sans prévenir. A Toulouse, Marianne insiste pour que les femmes pilotes participent aux combats au lieu de ne faire que de la livraison d’avion ou du transport. La Marine française se refuse à rallier les Anglais sauf une poignée de marins. A Alger Marianne a obtenu le grade de lieutenant et que les femmes rejoignent des escadrilles du front. Les français bombardent Tripoli. Yvon va retrouver Marianne.

Une large part est faite depuis le début de la série par Jean-Pierre Pécau à l’aviation ce dont on ne se plaindra pas. On retrouve quand même De Gaulle qui va autoriser les antinazis à s’engager dans la Légion Étrangère pour les sauver. C’est désormais en Afrique du Nord comme cela aurait pu être que va se jouer le destin de la France. Il y aura au total trois albums que dessine Jovan Ukropina de façon réaliste et enflammée.

1940 Et si la France avait continué la guerre ? T2 Le Sursaut, Soleil, 14,95 €

Le Sursaut