Soleil froid T2, un secret mortel

Il continue sa quête avec sa mule robot, Marguerite, capable de repérer et de flinguer tout ce qui bouge. Jan est le héros de ce tome 2 de Soleil froid un récit post-apocalyptique qui a vu la Terre dévastée par un virus. La grande peste a tué et les survivants vivent comme ils peuvent menacés par des vols de corbeaux porteurs du virus. Jean-Pierre Pécau maintient le cap et Damien a désormais cadré son trait et ses personnages dont Jan et sa mule garde du corps qui vont mettre leur nez là où il ne faut pas.

Soleil froidA Lyon il n’y a plus âme qui vive sauf les serpents qui sont mis à pulluler. 90% de la population a disparu. Jan descend vers le sud mais des pillards l’interceptent. Jan les abat. Il récupère de vieilles piles et continue à penser qu’un vaccin existe quelque part. Se sentant à nouveau suivi il découvre que des survivants ont mis en place un système de troc dans un ancien super-marché. Il y rencontre un type, Broc, persuadé qu’une intelligence artificielle est la cause de la peste. Chez un marchand il échange la plaque qu’il porte, un ordinateur miniature. Il va aussi croiser la route de LN, une prostituée et se souvenir d’incidents qui ont ponctué sa route. Chez une biologiste il s’aperçoit que l’origine du virus n’est peut-être pas animale. Un commando débarque pour la tuer car elle a mis le doigt sur un terrible secret.

L’album finit sur le viaduc de Millau coupé en deux. On n’en dira pas plus sur tous les évènements qui vont y mener Jan et Marguerite. Pas de pitié dans cette course à la survie dont l’issue sera sûrement une surprise. On sent qu’il y a un pouvoir occulte qui tire les ficelles et que Jan est le grain de sable qui peut détraquer la machine. Une vision de Pécau sur le rôle de l’humain seul et confronté au pire.

Soleil froid, T2 LN, Delcourt, 14,95 €

LN