USA Über alles T3, le bout de la piste

Un double jeu pour le pilote Nicolas Charlier qui teste l’avion révolutionnaire capable d’aller bombarder Moscou ? On est en 1948 et la France aimerait bien se libérer de l’occupation bienveillante des USA même au prix d’une alliance avec Moscou. USA Über Alles se termine avec ce tome 3 d’une uchronie très aéronautique signée par Pécau, Blanchard et Maza, Verney aux couleurs. Qui va prendre le pouvoir sur l’Europe et à quel prix ? De bons points scénaristiques dans ce mélange d’espionnage, de prototypes futuristes et de sentiments.

USA Über AllesLes escadrilles américaines qui tentent de bombarder l’URSS sont décimées par des chasseurs soviétiques d’un type inconnu et des missiles. Les Russes sont en avance technologiquement depuis qu’ils ont capturés les ingénieurs allemands de Peenemünde. Il ne reste plus que le projet Aurora, un avion supersonique dessiné par Dassault et dont Charlier et le pilote d’essai. Mais l’avion n’est pas prêt. En URSS Béria monte un complot contre Staline avec l’aide des Français de De Gaulle qui veut que les Américains évacuent la France. Obligé de voler l’Aurora, Charlier va tenter de rejoindre l’URSS pour livrer le prototype aux Russes et sauver celle qu’il aime.

Les ingrédients sont à peu près plausibles avec des personnages célèbres bien connus, de Staline à De Gaulle. Mais c’est encore une fois le contexte aviation avec des avions soit qui ont existé, soit inventés à partir de projets de l’époque qui donne tout son intérêt à cette série qui se termine. Maza a le bon coup de crayon pour ça et la couverture est signée par Roy Grinnell.

USA Über Alles, T3 L’Ombre rouge, Delcourt, 14,95 €

L'Ombre rouge
Maza ®