USA über alles T2, l’URSS pour cible

La suite d’une uchronie assez bien ficelée et surtout aéronautique. USA über alles met en scène de beaux avions, mélange d’appareils réels et fantasmés. Un pilote d’essai français associé à un certain Marcel Dassault doit tester un bombardier révolutionnaire capable d’aller lâcher des bombes sur l’URSS contre laquelle USA et Allemagne se battent en 1948. Jean-Pierre Pécau, un spécialiste du genre, et Fred Blanchard sont au scénario bien cadrée. Maza (Lady Spitfire) est au dessin.

USA über alles Nicolas Charlier a accepté l’offre de Marcel Dassault qui met au point le Thunderbird. Mais son profil inquiète le chef des renseignements de la base d’essai, Angleton. De plus Charlier est mis en cause par un autre pilote avec lequel il s’est battu en Russie. Charlier est-il un drogué ? Il retrouve son mécanicien qui était avec lui pendant la guerre et, très vite, montre qu’il est un pilote hors normes. Angeleton va découvrir que Charlier a sauvé la vie à Joe Kennedy qui pourrait devenir président des USA.

Un cocktail assez bien dosé de personnages connus, de Laval à De Gaulle, Céline, Joe Kennedy, frère de John, pilote de bombardier réellement abattu pendant la guerre. Les USA sont en terrain conquis en France ce qui a bien failli arriver en 1944 si De Gaulle n’avait pas réagi. De l’action et toujours des avions, domaine dans lequel Maza excelle. On s’accroche à cette histoire à laquelle il ne manque plus qu’un tome. La couverture superbe est signée par Roy Grinnell, les couleurs Jean Verney.

USA über alles, Tome 2, Base 51, Delcourt, 15,95 €

Base 51