NormandieBulle, une 24e édition sous le parrainage du Marsupilami et Batem

Septembre c’est le mois de la BD sur l’agglomération rouennaise et, les 28 et 29 septembre 2019, c’est le point d’orgue à Darnétal, ville initiatrice du festival NormandieBulle. Au programme, rien n’a échappé aux organisateurs, expositions, spectacles rencontres ou ateliers d’une 24e édition placée sous le signe des animaux et de l’énergie bondissante, en lien direct avec le personnage du Marsupilami dessiné par Batem. Il est l’invité d’honneur qui fait vivre depuis 30 ans maintenant, la famille de cet animal imaginaire né à sous le crayon de Franquin, son créateur.

NormandieBulle 2019 Cette année pour la première fois, la ville de Tourvile-la-Rivière et la brasserie insulaire de Charleval rejoignent Elbeuf, Saint-Léger-du-Bourg-Denis, Canteleu, Mont-Saint-Aignan, Petit-Quevilly et Rouen pour le festival. Les lieux de programmation sont multiples, qu’il s’agisse de librairies, musées, centre hospitalier ou encore prisons associées à travers un prix « Hors les murs ». Si le temps fort du festival se concentre à Darnétal le dernier week-end de septembre, les festivités débutent dès le début du mois à travers expos, rencontres professionnelles ou démonstrations.

Batem, invité d’honneur

De son véritable patronyme Luc Collin, Batem qui a signé l’affiche, est né en 1960. Après diverses formations dont l’une menée dans l’atelier du célèbre Vittorio Leonardo, le coloriste des albums de Spirou s’oriente alors vers l’illustration. Diplôme en poche, il tente de publier ses propres planches mais en vain. Ce n’est qu’à partir de 1984 que son talent se voit reconnu. Sa carrière est enfin lancée avec la complicité de Franquin, le maître de la BD dont il acquiert la confiance jusqu’à lui confier la suite des aventures de son personnage emblématique. Batem compte aujourd’hui parmi les grands noms de la BD humoristique.

Batem
Batem. Dupuis ®

Expositions en série

A Rouen, le muséum d’Histoire naturelle présentera Wildlife photographer of the year, compétition de photographie animalière, mais aussi les réalisations des lauréats du concours amateur. Le Musée de l’éducation abritera l’Exposition Ducobu en vacances au Munaé. Toujours à Rouen, il y aura Monet, nomade de la lumière de Ricard Efa (Chapelle St-Louis et salle Louis Jouvet) ou encore l’exposition relative à l’ouvrage d’Emmanuel Lemaire, Rouen par cent chemins différents qui fait découvrir la ville sous de multiples points de vues. Avec un comédien, l’album prendra vie lors d’un parcours promenade inspiré de l’ouvrage. Signalons aussi l’exposition du scénariste normand François Ravard à la Médiathèque ou Raowl, la nouvelle série de Tebo à la Bibliothèque. A Mont-St-Aignan, l’imprimeur Hélio Service présentera Mes années hétéro du rouennais Hugues Barthe et la Maison de l’université Les sciences humaines se racontent en BD. Pour sa première participation au festival, Tourville-la-Rivière participera avec, dans sa médiathèque, l’exposition La Nef des fous.

28 et 29 septembre à Darnétal, temps forts du Festival

NormandiBulle
Des rencontres. NormandiBulle ®

Site phare du festival, Darnétal constitue le week-end fort de l’événement, sur le site des tennis couverts où 60 auteurs faisant l’actualité du 9ème art sont attendus. Sur place, une quinzaine de librairies, des équipes de fanzines et pour la première l’installation d’une yourte pour y abriter la Compagnie des Gros ours et la Spark Cie pour une série de spectacles familiaux qui partiront ensuite en tournée dans les communes de la métropole. Sur le site du festival, l’Exposition Marsupilami avec des originaux sera naturellement consacrée à Batem qui dispensera une petite leçon dessinée pour dévoiler sa technique de dessin du Marsu.

Normandiebulle propose aussi de la pratique, à travers cinq ateliers et des animations (jeu Batman Arkham VR, visite décalée de Rouen en relation avec l’album d’Emmanuel Lemaire ou encore visites chez Fariboles productions, atelier de figurines de bandes dessinées implanté à Darnétal.

On retrouvera aussi comme à chaque édition différents trophées :

  • Le Prix jeune public récompensant la meilleure publication à destination de la jeunesse
  • Le concours amateur valorisant le travail de jeunes dessinateurs passionnés. Ouvert aux normands de 7 à 25 ans et à tous au-delà, ce concours récompense les plus talentueux dans 5 catégories d’âges. Lors du festival, seront présentées les réalisations des concurrents qui avaient à plancher sur le thème Drôles de bêtes en lien avec les personnages de Batem. En prolongement du festival, les meilleures planches du concours amateur seront exposées du 1er au 21 octobre au muséum d’histoire naturelle à Rouen
  • Le Prix Hors les murs décerné par des lecteurs de 10 établissements pénitentiaires normands et attribué cette année à Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Petrimaux (Glénat)

Festival Normandiebulle, dès début septembre jusqu’au week-end des 28 et 29 septembre 2019 à Darnétal (Tennis couverts et lieux partenaires) de 10h à 18h
Tarifs : plein : 6 €, réduit : 4 €. Pass 2 jours : plein 8€ et réduit 6€. Gratuit pour les moins de 16 ans, les étudiants de l’université de Rouen et porteurs de la Carte Atout Normandie

NormandieBulle 2019
NormandieBulle ®