Kinky et Cosy, sales gosses

Des vraies terribles, ces jumelles. Kinky et Cosy sont deux pestes nées de l’imagination délirante mais bourrée d’humour de Nix. Avec ce nouveau recueil format double strip, les petits monstres en rajoutent des couches. Elles ne sont seules dans l’aventure. Leurs comparses ou têtes de Turc sont aussi de la fête sanglante.

Kinky et CosyDeux petites filles à qui on ne doit surtout pas donner le bon dieu sans confession. Kinky et Cosy en prime ne sont pas des prix de beauté. On oublie Shirley Temple. Elles sont agressives, complètement jetées et irrésistiblement drôles. Car elles n’ont de limites. C’est vrai qu’avec le père dont elles ont hérité, elles ont des circonstances atténuantes. Leur mère se fait lifter et gonfler les seins en permanence.Leur toubib a tout d’un zombi. Il y a aussi Monsieur Trillion, bourré de fric et anti-social. Une synthèse du capitalisme offensif à lui seul. Kinky et Cosy sont d’une hypocrisie sans bornes. Ça casse ou ça passe.

On est plus près de Charlie Hebdo que de la Semaine de Suzette ou des Peanuts. Les gamines sont ingérables. Il n’a que leur papa, Nix, qui en fait ce qu’il veut. Et ce n’est pas peu dire. On rit, beaucoup, avec ces strips qui se terminent par des jeux tout autant délirants. Un grand moment de détente et d’humour jamais méchant de près de trois cents pages.

Kinky et Cosy, Compil, Tome 2, Le Lombard, 19,90 €

Kinky & Cosy