Ma Vie de réac, hier c’était mieux qu’aujourd’hui et demain

Il assume Morgan. Réac il est, réac il restera. A la vie à la mort et tant pis pour son entourage. De toute façon on le sait qu’il est borderline Morgan. Et c’est Morgan Navarro qui le drive, raconte sa vie, son œuvre de réac avec femme et enfants, ce qui n’est pas incompatible. Le problème est simple. Morgan est réac certes mais qui sont ses frères, ses sœurs, ses enfants ? Où sont les autres réacs car on le sent un peu seul Morgan dans ce descriptif bien vu et rendu par Morgan Navarro. Dessin compris, simple, posé et des dialogues à mourir de rire tout en s’inquiétant un peu. Encore que le réac qui sommeille en nous n’a pas de mal à faire cause commune avec Morgan face à la connerie humaine et bien pensante, politiquement correcte.

Ma Vie de réacIl a de l’autorité Morgan ou aimerait en avoir. Alors il impose, ne discute pas sauf quand il se prend un retour de volée de sa progéniture. Il est ouvert aux cultures Morgan, celles des autres et se prend les pieds face à un petit dealer. On le traite de comique avec sa grande gueule pontifiante car il ne comprend pas tout d’après les bien pensants. Encore que dans certains cas, on aimerait avec lui ouvrir la boite à gifles. Il a un train de retard dans les conseils scolaires mais on compatit, face à un mur, celui de l’Éducation Nationale dans toute sa splendeur bureaucratique. Il craque mais on l’aime bien Morgan, nostalgique d’autrefois où les gamins se faisaient engueuler sans répondre ou agresser leurs parents. C’était mieux avant, non ?

Mâle blanc hétéro typique, relou, catho (?), privilégié, beau et chauve (pas tous,non mais!), le réac a désormais un profil. Comme le dit Navarro c’est la lie de l’humanité. Mais on  a un faible pour la lie qui met tout le monde d’accord avec les Beatles. Même les bobos, les CGTistes, Nuit debout. Il a touché juste Morgan Navarro. Son bouquin est assez vrai, un florilège décalé à ne pas prendre toujours au premier degré,  bien documenté.  C’est sur le site du Monde que le réac a vu le jour. Comme quoi finalement il s’en passe des choses pour la BD chez eux. Et si on était tous un peu réac ? Au Monde aussi ?

Ma Vie de réac, Dargaud, 17,95 €

Ma Vie de réac
M. Navarro ®