Je reviendrai vous voir, témoignage à Fukushima

Un manga qui témoigne de la catastrophe de Fukushima au Japon en mars 2011. Dans Je reviendrai vous voir, George Morikawa d’après l’œuvre de Nobumi raconte comment un dessinateur plein de bonne volonté va être confronté à une réalité qui le dépasse. Beaucoup d’émotion face à la pudeur japonaise même quand on est frappé par le malheur.

Je reviendrai vous voir

Jeune père de famille et dessinateur jeunesse, Nobumi est touché par la violence et le désastre de Fukushima, le tsunami et fait envoyer des milliers d’albums aux enfants sinistrés. Erreur car sur les réseaux sociaux, il se fait agresser pour n’avoir pas compris que ce n’est pas de livres dont on besoin les enfants. Complètement désorienté il décide de rejoindre les équipes de bénévoles sur place. Commence alors une sorte de purgatoire qui le laisse désarçonné devant l’étendue de la catastrophe. Mais c’est avec les enfants que pourtant le dessinateur va réussir dans son entreprise, les faire sourire à nouveau.

Comme le dit Nobumi il est venu pour aider les habitants qui ont tout perdu et ce sont eux qui l’ont sauvé. Pas de faux semblants dans ce manga vraiment touchant et émouvant, authentique. Le jour et la nuit à quelques centaines de kilomètres de distance, Nobumi revient à Tokyo en sachant qu’il repartira. Un très beau texte en toute simplicité, terriblement efficace.

Je reviendrai vous voir, Akata, 6,95 €