George Sand une femme (libre) du siècle

Les grands noms de notre si belle littérature se bousculent un peu au portillon de biographies parfois romancées mais multiples en BD ces derniers temps. On passe sur Baudelaire par Yslaire un monument graphique émouvant, Verlaine s’est vu adapté du roman de Jean Teulé, George Sand a déjà eu sa vie à Nohant, excellent album par Chantal Van Den Heuven et Nina Jacqmin. Elle revient sur le devant de la scène avec George Sand une fille du siècle par Séverine Vidal et Kim Consigny où on redécouvre sa jeunesse sous tutelle d’une grand-mère à la fois aimante et intransigeante, et puis la vie bouillonnante d’une femme de lettres, libre sur tous les plans, en un temps où c’était inconcevable.

George Sand

Elle est née en 1804 en pleine épopée napoléonienne. Un père officier et noble, une mère socialement éprouvée, et se prénomme Aurore. George ce sera pour plus tard. Aurore débarque petite fille à Nohant, belle propriété qui restera à jamais son refuge. Elle a une grand-mère qui idolâtre son père, un demi-frère et un autre Auguste qui meurt bébé. Pas vraiment la joie pour Aurore qui en prime perd son père d’un accident de cheval. Dès lors la mamy prend la main. Aurore se fait des copains et a un sale caractère dont la mamy rend sa mère responsable. Elle va l’éloigner à coups de rentes somptueuses. Aurore sera sa chose ou ne sera pas. Bonne Maman l’appelle Maurice comme son père. Et ce ne va pas s’arranger.

George Sand fille du siècle

On comprend vite qu’Aurore va souffrir et que son avenir sera dicté par une révolte justifiée contre un ordre établi qui se moque bien des femmes. Elles doivent rester à leur place et se taire. Mais voilà, Aurore se met à écrire et bien très jeune. La suite c’est un roman avec des hommes célèbres, un mari Sandeau, des amants, des amantes et quelques monuments de la littérature signés bien sûr George Sand. Le complot masculin, elle va y aller gaiement George, faire un procès à son mari, séduire Chopin, fait la Révolution en 1848. Sa vie ne sera en aucun un long fleuve tranquille ponctuée de drames. Elle est digne d’une saga bouleversante avec ses combats incessants. Les 300 pages de cette biographie remarquable se dévore sans pause et redonne à George Sand toute sa réalité.

George Sand, Fille du siècle, Delcourt, 24,95 €