Facteur pour femmes, il ne sonne pas toujours deux fois

Une très étonnante et captivante histoire, celle d’un jeune facteur impotent qui va prendre peu à peu la place des hommes partis à la guerre dans le cœur des femmes solitaires. Facteur pour femmes se passe sur une île (fictive), au large de la Bretagne, ce qui apporte crédibilité au récit. Un univers clôt dans lequel le facteur n’a pas besoin de sonner deux fois. Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice ont bien bâti leur récit, très finement mis en images au point qu’on pense parfois au très regretté Bruno Le Floc’h.

Facteur pour femmesQuand le tocsin sonne en août 14 sur cette île perdue au large de la Bretagne se pose vite le problème du remplacement des hommes mobilisés. Dont le facteur, élément d’autant plus important que le courrier va être le seul lien entre les Poilus et leurs familles. Il ne reste plus que le jeune Maël de disponible, réformé pour son pied-bot. Malgré un père tyrannique qui le traite comme un esclave, Maël sur son vélo devient le facteur de ces dames, mariées ou veuves, célibataires ou fiancées. Ne voulant pas perturber par les récits très violents qu’envoient leurs hommes la vie de ces femmes qui espèrent que la guerre les leur rendra, Maël trie le courrier, censure, édulcore, réécrit. Il lit aussi celui qui part et découvre les secrets et envies des femmes qui l’entourent. Et finit par tenter ces femmes laissées seules au monde dont il devient l’amant de la plupart.

Il y a une grande humanité dans ce récit, tout à fait plausible et qui a certainement pu avoir des bases au moins partiellement authentiques, plus minimes. Peu importe en fait. Maël est le déclencheur, pas le responsable et la partie romanesque qui supporte le livre est elle aussi bien faite. La Grande Guerre a finalement été un carnage qui a donné aux femmes une certaine liberté dont elles ne voudront plus ensuite se passer. Il faudra quand même attendre 1945 pour qu’elles votent. Un récit doux et tendre, amer et triste, en teintes subtiles avec sa part de rebondissements, qui est un vrai plaisir.

Facteur pour femmes, Grand Angle, 18,90 €

Facteur pour femmes