Solo chemins tracés, une quête initiatique

Un journal de route, des héros d’une célèbre saga animalière, des félins, Fortuna va devoir faire face à un destin tragique. Dans cette nouvelle série spin-off à partir des derniers tomes de la série principale, Solo chemins tracés est une de ces très agréables découvertes qui marquent instantanément les esprits. On pourra toujours dire qu’il n’y a rien de bien nouveau sous le soleil glacé de ces Chemins tracés par Oscar Martin (La Guilde ou Tom et Jerry). Erreur car Martin a, avec le dessinateur Alvaro Iglesias, signé un roman de geste et d’aventure initiatique qui ne se limite pas à l’action pure et dure. Tout en finesse ce nouveau Solo.

SoloQuand sa famille est décimée, il ne reste plus à la jeune Fortuna que le livre sur lequel son père notait jour après jour repères et chemin emprunté pour aller à la recherche de leurs origines. Elle pourra ainsi faire le trajet en sens inverse pour retrouver si besoin son grand-père au point de départ de leur aventure. Des signes sur la roche, un mystérieuse alphabet mais il faut aussi survivre dans la neige et le froid. Fortuna se forge rapidement un caractère de combattante. Elle grandit et poursuit sa route. Elle s’arme chez les humains qui tiennent les décharges. On échange nourriture fraîche contre tout ce qui peut être utile dont des armes. Mais Fortuna est agressée et doit se défendre. Devenue une proie, elle réalise qu’elle ne peut compter que sur elle-même. Elle découvre un monde qui flotte et un chat, Cervantès qui habite dans une vieille épave à laquelle on ne peut accéder qu’en nageant sous l’eau. Fortuna s’aperçoit que Cervantès est manchot. Et que de terribles crapauds peuvent être mortels.

Chemins tracés

Une alternance de planches grisées et en couleur pour marquer la différence entre flashbacks et présent, Fortuna ne peut faire autrement que poursuivre sa route mais saura assumer sa soif de vengeance liée à la mort de son jeune frère. On s’y attache à cette féline si proche de l’humain. Les personnages sont forts, finement construits et dessinés avec un relief percutant. Le graphisme est à la fois riche, singulier et envoûtant. On se doute que la route sera longue. On n’en est qu’à la première étape, la mise en place et l’initiation de Fortuna. On se réjouit à l’avance de la suite de ses aventures.

Solo, Chemins tracés, Tome 1, Fortuna, Delcourt, 14,95 €

Fortuna