Dernier Souffle, un défi réussi

L’idée était originale mais non sans risques. Thierry Martin (il a participé à Batman the world) a mis chaque jour sur Instagram du 4 août 2018 au 15 mars 2019 un dessin sans paroles. Un western dans les neiges qu’il a rassemblé en album format à l’italienne de 200 pages, un cadrage en plans larges ou rapprochés, qui raconte en un mot une vengeance sanglante. C’était, il le dit lui-même, un défi, mais un beau défi, un challenge innovant qui déjà séduit par la forme et l’intention. Reste un point en suspend cependant, le scénario ou au moins des questions qui restent dans une certaine ambiguïté sur des motivations pour les héros. Thierry Martin a signé un feuilleton au quotidien. Son Dernier Souffle a en a pourtant beaucoup. L’album avait été édité une première fois par grâce à une campagne sur Ulule en 2019. En voici la version couleur.

Dernier Souffle

Un type dans une forêt enneigée, Winchester en main marche difficilement dans la poudreuse. La caméra le suit, prépare la suite, met une ambiance lourde en action. Un visage tordu par un rictus, l’homme court comme si il avait entendu un bruit. Dans le fond du dessin apparait une cabane où un homme hirsute poignard en main l’attend dans le noir. Le poignard jaillit et se plante dans l’épaule du visiteur sur le pas de la porte. Il tombe comme mort. L’agresseur s’enfuit. Gros plans et l’homme blessé se relève et rentre dans la maison. Une meute de loups passe non loin.

On comprend vite que le poignardé va chercher son agresseur dans le patelin voisin et on sait aussi pourquoi. Le flash-back sur son enfance cadre le récit. Par contre on ne saura pas ce que le tueur cherchait, ni dans la cabane, ni dans la ville voisine face au caïd local, gros ours agressif avec sa bandes de cow-boys à la détente facile. Va y avoir embrouilles à plusieurs niveaux dans ce western dont on tourne les pages comme on regarderait un film animé. Le résultat est très séduisant, prenant. Malgré quelques interrogations qui auraient pu être évitées car Thierry Martin a un vrai talent créatif.

Dernier Souffle, Noctambule Soleil, 26 €

4.4/5 - (9 votes)