Doggybags 15, très « mad » l’Amérique

Un paroxysme de violence dans ce qui se veut le miroir de ce que vivent les USA au quotidien encore aujourd’hui, et pourquoi pas, surtout aujourd’hui. Racisme, tueur de masse, armes à feu en vente libre, le Klan et ses cagoules, ce numéro de Doggybags, le 15, est sanglant, horrible au sens propre du terme. Dans le contexte actuel, la théorie du complot et les fake news décrites ont une résonance toute particulière. Trois histoires qui illustrent le Mad in America dans ce tome 15 sous la plume de RUN au scénario et Peter Klobcar qui dessine aussi avec Jérémie Gasparutto et Ludovic Chesnot. Âmes sensibles s’abstenir, on n’y va pas avec le dos de la cuillère pour une balade en enfer sans retour possible. Sortie sûrement décalé à mai-juin. Une avant première à mettre de côté.

Doggybags Il est Noir et va gigoter, dans les bayous, au bout d’une corde. Mais si il a une chance de s’en sortir, il va la saisir malgré les deux affreux qui veulent sa peau. Sauf qu’il a vu le visage sans cagoule d’un des tueurs en puissance. Pas question de le laisser filer. Dans les bayous, il peut y avoir des surprises. Mortelles et pas toujours celles qu’on croit. Surprise à tous les étages. C’est ensuite un tueur de masse qui abat les participants noirs à un enterrement qui va se suicider. Le flic qui enquête a déjà vécu ça. Le racisme pour lui gangrène l’Amérique. Un prédicateur crie au complot, à une information fausse et manipulée. Il aurait dû se taire. Reste le Grand Sorcier du Klan, chapeau pointu. La vengeance peut prendre la même forme que le crime.

Des nouvelles viennent s’intercaler entre les trois épisodes. Difficile de ne pas penser à une déclinaison politique de ce que sont les USA d’aujourd’hui même si dans ce numéro de Doggybags on atteigne une violence qui fait peur. Des faits-divers authentiques sont rapportés et malheureusement la réalité recoupe en pire parfois la fiction. Terrifiant avec des dessins qui flanquent la trouille. Attention, pour lecteurs vraiment avertis.

Doggybags, Tome 15, Mad in America, Label 619 Ankama, 13,90 €

Mad in America