Wake up America T2, la marche sur Washington

L’Histoire a parfois des raccourcis saisissants. Alors que sort le tome 2 de Wake up America sur la ségrégation raciale encore légale dans certain états américains dans les années soixante, les affaires d’abus de pouvoirs avec violence par la police blanche se multiplient à l’encontre des Noirs aux USA. On aurait pu croire que c’était une époque oubliée. Pas vraiment et lire ce nouvel album rappelle que la ségrégation c’était finalement tout juste hier encore.

Wake up AmericaDe 1960 à 1963, le temps du mandat de John Kennedy, les Etats-Unis vont connaître une vraie prise de conscience. Dans certains états du Sud les Noirs et les Blancs ne sont pas égaux. Pas de mixité, un Noir est toujours coupable. John Lewis a été un militant de la première heure contre la ségrégation. Il se souvient comment on refusait de le servir dans des restaurants et qu’ils étaient expulsés par tous les moyens. Brimades, violence, impossible d’aller au cinéma dans les salles réservées aux Blancs, prison, pourtant les manifestations augmentent et le pouvoir fédéral intervient. On laisse les manifestants noirs sans défense devant la haine raciale.

Le parcours est saisissant. Le plus étonnant avec le recul est la parfaite non-violence des Noirs qui devaient affronter le pire malgré Malcom X. Qui se souvient de ces images en noir et blanc où on voyait des policiers jeter des Noirs dans une piscine qu’ils arrosaient d’acide ? Un JT des années soixante. La marche sur Washington où Martin Luther King et John Lewis parlerons sera l’aboutissement de cette lutte contre la ségrégation. John Lewis avec Andrew Aydin a écrit le scénario et Nate Powell signe le dessin. BD à la fois documentaire, historique, biographique, Wake up America est à lire pour comprendre et ne pas oublier.

Wake up America, Tome 2, 1960-1963, Rue de Sèvres, 14 €

1960-1963