Bad Blood, des vampires contaminés

Un sujet pas facile et pourtant qui fonctionne. Un jeune garçon atteint d’un cancer est mordu par un vampire. Une erreur qui va coûter cher à tout le monde et peut-être provoquer la disparition des disciples de Dracula. L’intrigue est bien sûr plus complexe et sanglante, terrifiante. Une série à la fois dérangeante et novatrice signée par Tyler Crook dont le dessin est assez proche du trait franco-belge parfois que du comics. Le scénario de Jonathan Maberry fait frémir aussi bien de peur que d’angoisse.

Bad Blood Trick est un adolescent qui a une leucémie et subit des chimio à répétition. Son meilleur ami Kyle le soutient dans l’épreuve. Un soir Trick est agressé dans un parc par une créature monstrueuse, un vampire qui le mord avant de reculer brûlé par le sang qu’il vient de boire. Le sang est impur et le monstre va se venger sur les amis de Trick. Il tue Kyle mais veut savoir ce qui se passe car il comprend que les vampires sont en danger. Personne ne croit Trick qui se lance dans des recherches désespérées pour trouver la trace d’autres vampires. Il tombe sur une jeune fille qui joue au vampire et est danseuse nue dans une boite. Mais Loll a aussi un sang impur mais pour d’autres raisons. A eux deux ils remontent la piste et sont à nouveau la proie des démons de la nuit quand arrive un chasseur de vampire.

On ne fait pas dans la dentelle chez les morts-vivants nourris à l’hémoglobine. Si en plus on ne peut plus compter sur du sang bien frais l’avenir est compromis. Et puis il y a les astuces un peu limite de Trick et sa copine pour décimer les vampires. Un premier tome qui intrigue, l’angle pris est original. Le dessin est lui-aussi de qualité. On attend la suite pour se faire une idée définitive.

Bad Blood, Delcourt, 15,95 €

Bad Blood
Delcourt ®