Médicis, les débuts de la saga familiale avec Cosme l’ancien

Pour mémoire, Catherine, Marie de Médicis, ce sont les reines que la célèbre famille florentine a donné à la France. Elles en seront des souveraines intransigeantes et rouées. Mais les Médicis ont écrit en Italie un véritable roman, historique et violent qui s’appuiera sur un sens inné des affaires, de la banque et bien sûr de la politique. Peru, montpelliérain d’origine, et Lorusso se sont plongés dans les méandres de cette famille hors du commun en commençant son histoire avec l’un des Médicis qui a véritablement assis la dynastie, Cosme l’ancien au XVe siècle. Il réussira à survivre, s’enrichir et à se débarrasser de ceux qui voulaient sa perte. Cosme, un Médicis sans pitié, c’est le premier tome d’une série qui fait voyager dans un monde de trahisons, de machinations et où l’argent est roi.

MédicisCosme de Médicis dès sa jeunesse montre de réelles capacités financières. Et se fait un ennemi mortel Albizzi à Florence dont il est originaire. La famille Médicis prête de l’argent aux puissants dont à un futur pape. Cosme se targue aussi d’architecture et se passionne pour l’antiquité. Intelligent, cultivé il aime l’argent mais cela ne lui suffit pas. Il veut le pouvoir et se marie à la fille d’une riche famille florentine. Poursuivi par la haine d’Albizzi qui fait maltraiter puis tuer son ami Domenico, Cosme doit faire le dos rond. Il se prépare à gouverner la cité en faisant jouer ses alliances, homme de pouvoir plus que banquier. Mais il ouvre des banques dans toute l’Europe où peu à peu il se fait un nom. Emprisonné il échappe à la mort et doit s’exiler à Venise d’où il prépare son retour à Florence. Albizzi qui en est le maître provisoire appauvrit la cité et se ruine dans des guerres lointaines. Cosme s’offre tous les puissants de la ville. Et va régler ses comptes.

Cosme l’ancien était un homme pour qui Florence était tout. Il n’avait pas d’états d’âmes et le qualificatif ambigu de florentin lui va à merveille. Il a inauguré la dynastie Médicis et instauré une tyrannie éclairée sur Florence. Il en sera celui qui tirera les fils dans l’ombre des marionnettes mises en place. Il finira mal et d’autres de la famille aussi. Florence est la voix off de ce parcours sans répit vers la gloire d’un homme mais aussi de sa ville. Peru et Lorusso ont parfaitement rendu la complexité du personnage et le cadre sans égal d’une des plus belles villes du monde. Cinq tomes sont programmés.

Médicis, T1 Cosme l’ancien, de la boue au marbre, Soleil, 14,95 €

Cosme l'ancien
Soleil ®