Olive adopte un skipper, le Vendée Globe comme si on y était

Alors que le Vendée Globe vient d’appareiller pour le grand large, Fanny Lesaint raconte dans Olive adopte un skipper les tribulations journalistiques d’une très jolie blogueuse envoyée spéciale aux Sables d’Olonne. Olive fait le tour des marins sur le départ. Si au passage elle peut en séduire un, elle n’a rien contre. Illustrations et textes forment un tour d’horizon sur tout ce qui fait la course la plus difficile mais la plus populaire à la voile en y ajoutant humour et séduction.

Olive adopte un skipperUn petit côté fun du charme, Olive débarque avec 1700 autres journalistes pour assister au départ du Vendée Globe et interviewer les skippers. Il va lui falloir apprendre ce qu’est un pied, l’accostage ou tribord. Du chinois pour la belle Olive qui va faire de son mieux quitte à grimper en haut du mât. Elle va rencontrer Alessandro Di Benedetto, Yann Eliès, Eric Bellion ou Alan Roura le plus jeune des engagés du Vendée Globe. Bon elle a un peu oublié sa carte de presse ce qui ne va pas lui rendre les choses faciles. Mais elle a de la ressource et embarque avec un skipper, le beau Fred. Sauf qu’un bateau de course ce n’est pas un yacht pour bimbo en deux pièces.

Un joli dessin, une ambiance sympathique et décontractée mais surtout plein d’infos passionnantes si on n’est pas un mordu de la voile sur quillard. On apprend beaucoup de choses comme les nœuds marins les superstitions en mer qui ont longtemps empêchées les femmes de monter à bord ou comment trouver un sponsor. Fanny Lesaint a signé un album qui sent bon les embruns. Le Vendée Globe est parti le 6 novembre. Retour prévu en janvier pour ce tour du monde en solitaire sur des machines qui font de plus en plus penser à des avions à voile.

Olive adopte un skipper, Beaupré éditions, 14 €

Olive adopte un skipper