Le roi Midas, de l’or et des oreilles

Midas est l’un des rares personnages de la mythologie dont on connait grosso modo l’histoire. Tout ce qu’il touchait se transformait en or. Mais pourquoi ? Midas, ce n’est pas que l’or. En résumé, Midas, roi de son état ce qui n’est pas une référence, était un brin abruti. Et a déplu aux dieux. Erreur. Il fait son apparition dans la collection dirigée par Luc Ferry, La Sagesse des Mythes. Son destin d’exception a été scénarisé par Clotilde Bruneau et dessiné par Stefano Garau. Une vraie synthèse Midas, comme disait Audiard, qui n’a pas bien compris tout ce qui va lui arriver.

La Sagesse des mythesSilène, père nourricier de Dionysos, est un soulard. Quand on le traine devant le roi Midas il y a gène à la cour. Se mettre à dos un Silène peut coûter cher. Libations à outrance, apéros multiples, Midas ramène Silène à Dionysos qui veut le récompenser. Il a droit à un vœu et choisit que tout ce qu’il touche se transforme en or. Incapable de réfléchir, Midas ne pense pas un instant aux conséquences ni qu’il demande un pouvoir divin. Accordé et le roi s’en donne à cœur joie dans la campagne. Mais comment se nourrir puisque même son vin ou ses plats sont en or pur. Il va mourir à moins que Dionysos accepte de reprendre son pouvoir. Ce qu’il va faire mais ce ne sera pas un cadeau pour autant. Midas doit se repentir de son avidité. Hermès et Apollon vont se retrouver dans l’histoire et Midas ne s’en fait pas des amis. En décriant la façon de jouer de la harpe d’Apollon, il hérite d’une paire d’oreilles de baudet, histoire de mieux écouter les notes de musique. Horrifié et mortifié, Midas est prêt à tuer quiconque dévoilera sa punition.

Les oreilles d’âne du roi Midas qui transformait en or tout ce qu’il touchait, un destin digne de l’Olympe quand les dieux décident de se jouer des hommes. Midas est un imbécile dangereux. Les dieux font un mauvais sort à celui qui veut les égaler ou se permet de les juger. Un excellent dossier, comme à chaque album, termine l’ouvrage. On y apprend l’origine d’expressions comme toucher le pactole ou un calme olympien. Un série qui continue à tenir ses promesses didactiques et ludiques sur la mythologie.

La Sagesse des mythes, Les Mésaventures du roi Midas, Glénat, 15,50 €

Les Mésaventures du roi Midas